AccueilMes démarchesBien vieillirBien vieillir chez soiConseils pour adapter son logement

Conseils pour adapter son logement

Pour vivre le plus longtemps possible chez soi tout en conservant le meilleur confort, son logement doit être adapté aux difficultés liées à la perte de mobilité. Anticiper ces difficultés et les aménagements à prévoir pour se maintenir à son domicile permet d’appréhender plus sereinement l’avancée en âge.  Avant de débuter des travaux, il peut être bénéfique de se renseigner auprès du conseil départemental et de ses partenaires afin de connaitre les aides et l’accompagnement dont vous pouvez bénéficier.

Pourquoi adapter son logement ?

Continuer de profiter le plus longtemps possible de sa maison où l’on conserve de nombreux souvenirs, éviter un déménagement en maison de retraite ou en résidence séniors, se protéger des accidents de la vie quotidienne … Les raisons peuvent être multiples et propres à chacun.

Pourtant, au fur et à mesure que l’on avance en âge, il peut être de plus en plus difficile de vivre dans une maison non adaptée aux nouvelles contraintes liées au vieillissement. Il est alors nécessaire d’adapter son logement. Cela peut passer par de légers ajustements, rapides et peu coûteux : retirer certains mobiliers encombrants, fixer tapis et fils électriques… Ou par des travaux d’aménagements plus conséquents comme remplacer une baignoire par une douche à l’italienne ou installer un monte-escalier électrique…

Confort et sécurité

La raison principale incitant à adapter son logement est donc de le sécuriser pour éviter au maximum les risques de chutes dans la vie quotidienne (la chute restant la cause de mortalité accidentelle la plus fréquente chez les seniors). Cela étant, l’aspect sécurité n’est pas le seul avantage puisque ces différents aménagements apporteront également davantage de confort et de sérénité au quotidien, le logement devenant alors plus ergonomique et plus accessible pour ses habitants.

Des aménagements à anticiper le plus tôt possible

L’adaptation de son logement peut se faire à tout moment de la vie, pourtant la question se pose bien souvent après qu’un accident soit survenu. La retraite peut être le bon moment pour se questionner sur les éventuelles difficultés que l’on pourra rencontrer chez soi en vieillissant.

L’anticipation permettra principalement d’éviter les accidents, mais aura également un avantage économique en étalant la charge financière dans le temps : les frais d’aménagement peuvent être assez lourds, et les délais liés aux demandes d’aides assez longs.

Quels aménagements prévoir pour adapter son logement ?

Différents aménagements sont réalisables pour améliorer et adapter chaque espace de la maison lorsque l’on vieillit. La salle de bain est la pièce où l’on constate le plus d’accidents chez les seniors, ainsi cette pièce devrait être réaménagée en priorité.

Dans la Manche il est possible de contacter la plateforme PEP’50 Autonomie qui propose les services d’un ergothérapeute à domicile et une plateforme de matériels adaptés pour obtenir des conseils personnalisés pour rester vivre à son domicile.

Par ailleurs des ateliers et des conférences sur l’adaptation du logement sont proposés dans la Manche tout au long de l’année. Ils sont animés par les CLICS et des partenaires.

Retrouvez ici des exemples d’interventions, pièce par pièce, pour demeurer chez soi en toute sérénité :

Quelques exemples d’aménagements pour sa salle de bain :

  • Installation d’une douche à l’italienne
  • Installation de WC surélevés
  • Installation d’un siège de douche mural, de barres d’appui
  • Revêtements de sol antidérapants ou tapis antidérapants
  • Adaptation de l’éclairage

Plus de conseils en vidéo pour adapter votre salle de bain :

Transcription de la vidéo

Titre de la vidéo : Pour bien vieillir : nos conseils pour adapter votre salle de bain

 

Voix off : Il existe des solutions simples ou peu coûteuses pour rendre son logement plus sûr et confortable. Nous avons demandé à Cédric Gavier, ergothérapeute, de nous montrer ce qui peut être aménagé au sein d’une maison ou d’un appartement pour permettre de gagner rapidement en sérénité, et de demeurer le plus longtemps possible dans son logement.

Dans ce numéro, Cédric se rend chez Alyne. Âgée de 80 ans, cette retraitée éprouve quelques difficultés à utiliser sa salle de bain et ses toilettes.

Cédric connait bien le sujet et a quelques astuces pertinentes à lui donner.

D’emblée, l’ergothérapeute conseille à Alyne de placer des tapis antidérapants.

Cédric Gavier : La priorité maintenant c’est d’installer un tapis anti-dérapant au fond de votre baignoire. C’est quelque chose qui n’est pas coûteux du tout.

Alyne : Je vais m’en occuper.

Cédric Gavier : Et pour d’avantage de précaution, je vous conseille d’ajouter un second juste devant la baignoire à la place de ce tapis.

Voix off : Mais Cédric voit plus loin.

Cédric Gavier : Pour la suite, à plus long terme si vous le souhaitez, vous pourrez faire installer une douche à l’italienne à la place de votre baignoire.

Voix off : Cette installation de plein pied est généralement équipée d’un tabouret strapontin de douche et d’une barre d’appui. Alyne lui montre maintenant ses toilettes.

Cédric : J’imagine que la difficulté pour vous c’est plutôt de vous relever.

Alyne : Un peu oui.

Cédric : Ce qui est logique parce qu’en fait un WC est beaucoup plus bas qu’une chaise standard. Donc c’est la raison. Ce que l’on peut vous proposer, c’est d’installer un réhausse WC, donc directement sur la cuvette.

Voix off : Cette solution simple à installer, peu coûteuse et confortable, apporte un bénéfice immédiat.

Pour récapituler, l’ergothérapeute propose à Alyne deux solutions pour sa salle de bain :  le tapis antidérapant ou l’installation d’une douche à l’italienne.

Dans les toilettes il lui conseille de poser un rehausseur de WC pour plus de confort.

Satisfaite des conseils de Cédric, à elle désormais de choisir quelle solution appliquer.

 

Quelques exemples d’aménagements pour sa pièce de vie :

  • Ajout de nez de marches antidérapant sur les escaliers
  • Désencombrer l’escalier (retirer les éléments de décoration : pot de fleurs, tapis…)
  • Installation d’une main courante de chaque côté de l’escalier
  • Installation d’un monte-escalier électrique
  • Adaptation de l’éclairage
  • Installation de volets roulants automatisés
  • Eliminer les obstacles : guéridons, pot de fleurs…
  • Fixer ou retirer les tapis
  • Fixer les fils électriques aux murs

Plus de conseils en vidéo pour adapter votre pièce de vie :

Transcription de la vidéo

Titre de la vidéo : Pour bien vieillir : nos conseils pour adapter votre pièce à vivre

 

Voix off : Il existe des solutions simples ou peu coûteuses pour rendre son logement plus sûr et confortable. Nous avons demandé à Cédric Gavier, ergothérapeute, de nous montrer ce qui peut être aménagé au sein d’une maison ou d’un appartement pour permettre de gagner rapidement en sérénité, et de demeurer le plus longtemps possible dans son logement.

Dans ce numéro Cédric rend visite à Evelyne, 75 ans, qui sait bien que quelques aménagements seraient utiles chez elle.

Evelyne : J’ai peur de tomber quand je me déplace dans toute ma maison. Alors les tapis glissent. Et puis avec les escaliers j’ai des problèmes.

Cédric Gavier : Qu’est ce qui vous pose problème en fait ?

Evelyne : Ben ça me fatigue.

Cédric : ça vous fatigue, d’accord.

Voix off : Voyons ce que Cédric peut lui proposer. Un premier risque lui saute aux yeux.

Cédric : Ce fil qui traine, au milieu, ça vous risquez de tomber en vous prenant les pieds dedans. Ce que je vous conseille, c’est de le mettre derrière le canapé et de le fixer au mur.

Voix off : Notre ergothérapeute s’attaque ensuite à l’ennemi numéro un : le tapis glissant.

Cédric : Donc je vous conseille c’est d’installer un adhésif double face en dessous.

Voix off : Sur l’escalier lui même, quelques astuces permettent de réduire les risques de chute.

Cédric : De même, il est aussi intéressant d’installer des bandes anti-dérapantes au niveau de chaque nez de marche.

Evelyne : Ah oui, très bien.

Cédric : Vous voyez également, dans votre escalier le pot qui peut vous gêner. D’une manière générale, il vaut mieux éviter tout objet dans les escaliers pour laisser libre le passage. Enfin, dans votre escalier, je vous conseille de rajouter une seconde main courante, pour pouvoir avoir un double appui et en descendant et en montant les escaliers.

Evelyne : Ah oui ça peut aider.

Voix off : Pour récapituler, Cédric propose à Evelyne cinq solutions pour sécuriser son domicile :

1 – Fixer les fils électriques aux murs pour éviter les chutes.

2 – Fixer ou ôter les tapis au sol pour éviter de glisser dessus.

3 – Dans l’escalier, poser des bandes antidérapantes sur chaque nez de marche.

4 – Dégager les escaliers de tout objet encombrant.

5 – Et enfin, installer une main courante pour faciliter la descente et la montée de l’escalier.

Evelyne : Et bien merci, c’est vrai que je n’avais pas pensé à tout ça, et pourtant c’est simple.

Quelques exemples d’aménagements pour sa chambre :

  • Fixer ou retirer les tapis glissant
  • Adaptation de l’éclairage
  • Installation d’une barre d’appui pour lit
  • Installation de volets roulants automatisés
  • Installation de chemin de lumière ou balisage lumineux

Plus de conseils en vidéo pour adapter votre chambre :

Transcription de la vidéo

Titre de la vidéo : Pour bien vieillir : nos conseils pour aménager votre chambre

 

Voix off : Il existe des solutions simples ou peu coûteuses pour rendre son logement plus sûr et confortable. Nous avons demandé à Cédric Gavier, ergothérapeute, de nous montrer ce qui peut être aménagé au sein d’une maison ou d’un appartement pour permettre de gagner rapidement en sérénité, et de demeurer le plus longtemps possible dans son logement.

Dans ce numéro, Cédric se rend chez Henri et sa femme Yvette, 75 ans. Henri aide sa femme à se lever plusieurs fois par nuit. Il aimerait quelle puisse sortir de son lit plus facilement, sans être aidée.

Henri : Voilà la chambre !

Voix off : Pour conseiller Henri et sa femme dans cette chambre, Cédric a identifié trois solutions faciles à mettre en œuvre. Tout d’abord les tapis glissent sur le parquet. Pour cela Cédric propose deux options :

Cédric Gavier : Fixer celui-ci avec un scotch double-face, ou, carrément les enlever, ça c’est comme vous désirez.

Voix off : Pour sécuriser les déplacements la nuit, Cédric propose une deuxième solution :

Cédric : Pour vous relever facilement du lit, il existe, ce que l’on appelle une barre de transfert-lit qui vient se placer directement comme ceci, et qui vient se plaquer entre le matelas et le sommier. Son intérêt, c’est de se relever beaucoup plus facilement quand on est allongé, pouvoir revenir à la position assise, de cette façon. Vous prenez appui sur la barre, pour se relever plus facilement.

Voix off : Le dernier conseil que va donner Cédric, est destiné à aider la femme d’Henri quand elle doit sortir de leur lit au milieu de la nuit. Alors voici ce que propose notre ergothérapeute.

Cédric : Alors ce que je vous conseille, c’est d’installer un kit de balisage lumineux. Il s’agit en fait d’un radar avec un système avertisseur de présence. Quand vous passez devant, en obscurité, s’allume un cheminement lumineux que vous aurez installé auparavant, par exemple jusqu’à vos toilettes.

Voix off : Si on récapitule, Cédric propose trois solutions pour sécuriser la chambre à coucher :

1 – Fixer ou ôter les tapis glissant

2  – Installer une barre de transfert-lit pour faciliter le lever

3 – Et enfin, mettre en place un système de balisage lumineux pour faciliter les déplacements nocturnes

Voix off : Et bien voici ce qui devrait aider Henri et sa femme, et vous donner également des idées.

Quelques exemples d’aménagements pour sa cuisine :

  • Adaptation de l’éclairage
  • Ranger à proximité les ustensiles les plus souvent utilisés

Quelles sont les aides disponibles ?

Que vous soyez propriétaire ou locataire, rénover sa maison en prévision d’une perte d’autonomie peut se révéler être un investissement conséquent. Pour permettre aux personnes âgées de se maintenir le plus longtemps possible chez elles, le conseil départemental et d’autres organismes proposent des aides financières, et/ou techniques :

Les aides financières :

Plusieurs organismes peuvent apporter une aide financière pour les travaux d’aménagement permettant de se maintenir dans son logement tout en vieillissant:

  • Le conseil départemental de la Manche propose l’Allocation Personnalisée D’Autonomie à Domicile (APA) pour les personnes dépendantes. Cette aide est disponible pour les personnes âgées de plus de 60 ans résidant à leur domicile et faisant face à une perte d’autonomie.
  • L’Assurance retraite ou les Caisses d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail (Carsat) peuvent proposer des aides financières pour sécuriser son logement
  • L’agence Nationale de l’Habitat (Anah) encourage la réalisation de travaux d’adaptation des logements privés. Pour y contribuer elle propose des aides financières pour les seniors aux revenus modestes, pour réaliser des travaux d’amélioration nécessaires pour rendre leur logement accessible

Les aides techniques :

Les aides techniques financent essentiellement l’achat d’équipements spécifiques pour les seniors et les personnes en situation de handicap. La prise en charge par l’Assurance Maladie dépend de deux facteurs :

  • l’inscription de l’équipement en question sur la Liste des Produits et des Prestations remboursables (LPP).
  • la nature de l’aide.

Le taux de remboursement de ces produits est variable. Si le financement de l’aide technique n’est pas pris en charge par l’Assurance Maladie ou si le remboursement est insuffisant il est possible de contacter la Maison départementale de l’autonomie.

Les aides fiscales

Des crédits d’impôts peuvent être attribués dans le cadre de certains travaux d’équipement destinés à favoriser l’autonomie des personnes âgées ou en situation de handicap. Consultez le site service-public.fr pour en savoir plus.

Contact

Conseil départemental de la Manche

Adresse : 98, route de candol
50 000 Saint-Lô

Horaires : Du lundi au vendredi
De 8h30 à 18h00

Téléphone : +33 2 33 05 55 50

Voir aussi