AccueilLe Manche Mag’

Le Manche Mag’

Chaque trimestre, retrouvez dans votre Manche Mag’ l’actualité du département et de ses habitants qui en font toute la richesse.

Votre magazine Manche mag’

La Manche est une terre d’initiatives ! Manche Mag’ s’attache à les valoriser dans chacun de ses numéros : associations, entreprises, artistes, sportifs, passionnés… Nous leur donnons la parole pour qu’ils nous présentent leurs projets et leurs idées.

Jeunesse, action sociale, développement durable, mobilité et infrastructures ou encore culture et patrimoine : Manche Mag’, c’est aussi des focus sur les actions du Département pour les habitants et le territoire.

Manche Mag’ est distribué dans toutes les boîtes aux lettres des foyers manchois. 

  • Des idées, des remarques, des questions sur les sujets abordés dans votre magazine ? Écrivez-nous !

retrouvez le dernier numéro du Manche Mag’

Paroles d’élus

Pour vous et pour la Manche

Jour après jour, mois après mois, depuis maintenant plus de deux ans, les élus du conseil départemental développent leur action au service de la Manche et de ses habitants.

Depuis les élections départementales du mois de juin 2021, de nombreuses étapes ont été franchies. Élue sur un projet précis, la nouvelle gouvernance a pris le temps nécessaire pour développer concrè­tement ses orientations stratégiques votées en avril 2022, puis les 50 premiers points du projet de mandature ont été validés à l’unanimité au mois de juin 2022.

Ainsi que vous pourrez le lire dans ce numéro de votre Manche Mag, les initiatives mises en œuvre au cours de cette période ont été conséquentes. Certaines s’inscrivent totalement dans le projet de mandature, d’autres se sont révélées à nous depuis les dernières élections et ont nécessité des décisions rapides de la collectivité. D’autres, enfin, avaient été couchées sur le papier par les élus mais ont été revues en raison d’une évolution de la législation, de vos attentes ou du contexte.

À chaque fois, vos élus départementaux agissent pour vous. Nous devons également composer avec des incertitudes financières grandissantes. Aujourd’hui, le Département n’est plus maître de ses recettes puisque la taxe foncière a été transférée aux communes. Cette perte d’autonomie financière nous oblige à toujours mieux dimen­sionner nos actions afin de répondre au plus près aux besoins du territoire.

Action sociale, soutien aux projets des communes et communautés de communes, entretien et développement des infrastructures y compris numériques, préservation de l’environnement, soutien à la culture et au patrimoine sont autant de domaines dans lesquels le Département intervient.

Nous allons poursuivre notre action et maintenir notre niveau d’engagement au cours des prochaines années. Les enjeux sont trop importants pour que nous puissions les négliger. Notre rôle d’élus est de tout mettre en œuvre pour préparer la Manche de demain, celle dans laquelle les futures généra­tions pourront vivre en sécurité, dans un monde en constante évolution.

Vous connaissez tous désormais mon engagement pour la prise en charge des enfants en situation difficile. Il ne faiblira pas.

De même, la prise en compte des enjeux clima­tiques phénoménaux qui pèsent sur nos têtes doit nous conduire à des décisions courageuses et auda­cieuses. Nous avons déjà commencé en lançant un vaste programme d’isolation thermique des bâti­ments départementaux, dont notamment les col­lèges, auxquels nous avons globalement consacré 13 millions d’euros en 2022. Et depuis sept ans, nous avons accompagné plus de 1 000 projets de réno­vation de logements individuels, pour un montant total d’aides de plus de 11 millions d’euros dans le cadre du dispositif Planète Manche rénovation.

Nous allons également poursuivre notre action de sensibilisation du grand public au risque littoral : c’est un enjeu important auquel personne n’échap­pera. Il est donc primordial que chacun ait accès au bon niveau d’information afin d’anticiper et de participer à l’action collective pour nous préserver au mieux des effets dévastateurs de la hausse du niveau des mers et agir autant que faire se peut pour la préservation du trait de côte. La Manche est un département concerné au premier plan.

C’est pourquoi nous avons choisi de vous présen­ter ce point d’étape. Comme son nom l’indique, il n’est ni un aboutissement, ni un satisfecit. Au bout de ces deux premières années de mandat, avec les élus départementaux, nous avons jugé important de vous faire part de ce qui avait été réalisé, confor­mément à nos engagements et à notre volonté de transparence.

Jean Morin

Président du conseil départemental de la Manche

ENTRE AMBITION ET MODÉRATION, IL FAUT CHOISIR !

Deux ans après le début de notre mandat, c’est déjà l’heure du bilan pour la majorité départementale. En réalité, la première année a été consacrée à l’élaboration du projet. C’est une particularité de cette majorité, de ne pas proposer de projet au moment des élections et de le construire une fois en place. Dès lors, nous aurions pu imaginer une élaboration plus participative, faisant appel aux élus qui ne siègent pas avec la majorité et aux citoyens. Ce ne fut pas le cas. Nous avons déjà évoqué le projet l’année dernière lors de sa présen­tation et aujourd’hui, quel bilan en dressons-nous ?

Une année, c’est court pour tirer des enseignements sachant que l’ensemble des déclinaisons n’a pas été encore présenté. Ces deux dernières années ont été financièrement très favorables avec, à chaque fin d’exercice, des cagnottes considérables. Pourtant, nos services publics départementaux sont loin d’avoir été renforcés à la hauteur des besoins. Répondant à la mobilisation des personnels et confortant nos demandes, des postes ont été créés en action sociale, certes. Néanmoins, ils ne venaient que compenser en retard et ne pouvaient, à eux seuls, résoudre les difficultés d’organisation. Nous voyons encore une rentrée difficile. Nous ne sommes toujours pas à la hauteur concernant la prise en charge des enfants en danger, concernant les enfants et jeunes en situation de handicap. Les plans annoncés s’agissant du handicap ou du vieillissement sont des rustines. Ils ne règlent pas les difficultés récurrentes, en particulier par manque de places d’accueil.

Nous pourrions évoquer les collèges. Là, nous attendons toujours un plan ambitieux capable de porter les enjeux de la transformation des modes d’apprentissage. Un plan qui donnerait les moyens qu’ils manquent aux agents des collèges.

Nous savions que ce mandat serait celui des grands défis pour faire face aux chocs sociétaux actuels. Il serait, pour cela, nécessaire que le conseil départemental ne fasse pas de la modération un totem et arrête de se dire ambitieux tout en appuyant sur le frein. Montrons la force et la pertinence de l’échelon départemental, échelon des solidarités humaines et territoriales.

Les élus du Groupe de la Gauche Sociale et Écologiste

Présidente : Karine Duval

Emmanuelle Bellée, Pierre François Lejeune : Cherbourg-en-Cotentin 1

Karine Duval, Thierry Letouzé : Cherbourg-en-Cotentin 2

Dominique Hébert, Odile Lefaix-Véron : Cherbourg-en-Cotentin 4

Stéphanie Coupé, Gilles Lelong : Cherbourg-en-Cotentin 5

Frédérique Boury : Les Pieux

Contacter le groupe de la Gauche Sociale et Ecologiste :

Collaborateur de groupe : Martial Defoy – 02 33 05 97 92

Formulaire de contact

UNE PRIORITÉ DU DÉPARTEMENT : LE SOUTIEN DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

Accessibilité, maintien à domicile, prévention, soutien aux aidants : nous sommes à l’écoute des attentes des personnes, des familles et des établissements. En sa qualité de chef de file de l’action sociale, le Département est en charge notamment de la pres­tation de compensation du handicap ou encore de l’allocation aux adultes handicapés. Il soutient également 27 établissements et services (foyers d’accueil médicalisé, foyers occupationnels d’accueil…) qui accompagnent 1 338 personnes sur le territoire de la Manche. À ce titre, lors des deux derniers schémas départementaux, 269 places ont été créées au sein de ces établissements et services.

Malgré l’insuffisance des moyens prévus chaque année par les lois de financement de la sécurité sociale, qui fait peser une charge croissante sur les finances départementales, nous faisons le choix d’assumer un soutien accru envers les Manchoises et les Manchois en situation de handicap.

Le 21 septembre dernier, nous avons ainsi voté de nouvelles mesures en leur faveur :

– le financement d’une équipe mobile pour un montant de 142 000€,

– le déploiement de places supplémentaires en collaboration avec l’Agence régionale de santé pour un montant de 500 000€ par an,

– une aide exceptionnelle de 200 000€ par an pour aider les établissements à résoudre des situations complexes,

– la revalorisation de la dotation allouée à l’ensemble des établissements et services du secteur du handicap,

– et surtout le financement d’une politique d’aide à l’investissement pour un montant total de 6 millions d’euros d’ici 2028.

La session de septembre du conseil départemental a également permis d’apporter une réponse à la prise en charge des personnes en situation de trouble psychique, avec désormais un accompagnement possible au travers de la prestation de compensation du handicap.

Ces décisions sont concrètes. Elles seront déclinées dans les prochaines semaines et prochains mois. C’est l’un de nos grands engagements pour les années à venir.

Président : Philippe Bas

Isabelle BOUYER MAUPAS, Damien PILLON : Agon-Coutainville

Catherine BRUNAUDRHYN, Antoine DELAUNAY : Avranches ;

Valérie COUPEL-BEAUFILS, Alain NAVARRET : Bréhal ;

Éric Briens, Véronique Martin-Morvan : Bricquebec-en-Cotentin ;

Maryse LE GOFF, Hervé MARIE : Carentan-les-Marais ;

Isabelle FONTAINE, Axel FORTIN LARIVIÈRE : Cherbourg-en-Cotentin 3 ;

Marie-Pierre FAUVEL, Michel DE BEAUCOUDREY : Condé-sur-Vire ;

Hedwige COLLETTE, Jean MORIN : Créances ;

Sylvie GÂTÉ, Yvan TAILLEBOIS : Granville ;

Jessie ORVAIN, Franck ESNOUF : Isigny-le-Buat ;

Lydie BRIONNE, Hervé DESSEROUER : Le Mortainais ;

Nicole GODARD, Jean-Claude BRAUD : Pont-Hébert ;
Valérie NOUVEL, André DENOT : Pontorson ;

Dany LEDOUX, Hervé AGNÈS : Quettreville-surSienne ;

Carine GRASSET, Jacky BOUVET : Saint-Hilaire-du-Harcouët ;

Adèle HOMMET, Philippe GOSSELIN : Saint-Lô 1 ;

Brigitte BOISGERAULT, Jean-Marie LEBEHOT: Saint-Lô 2 ;
Christèle CASTELEIN, Jacques COQUELIN : Valognes ;

Brigitte LÉGER-LEPAYSANT, Daniel DENIS : Val-de-Saire ;

Martine LEMOINE, Philippe BAS : Villedieu-les-Poêles-Rouffigny

Contacter le groupe de la majorité départementale : Formulaire de contact

Voir aussi