AccueilMes démarchesBien vieillirBien vieillir chez soiLes aides financières pour rester à domicile

Les aides financières pour rester à domicile

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie à domicile (APA) est la principale aide à destination des personnes âgées en perte d’autonomie. Si vous avez plus de 60 ans et que vous avez besoin d’une prise en charge adaptée pour compenser votre perte d’autonomie liée au vieillissement, l’APA peut vous être attribuée. Cette allocation est versée par le conseil départemental. D’autres aides peuvent être attribuées par le conseil départemental sous conditions de ressources au titre de l’aide sociale.

L’ Allocation personnalisée d’autonomie à domicile (APA À DOMICILE)

Pour rester vivre chez soi, les personnes âgées de plus de 60 ans en perte d’autonomie ont besoin d’assistance pour accomplir les actes dits essentiels de la vie quotidienne.

Les besoins qui peuvent être financés par l’ APA à domicile sont nombreux :

  • Aides humaines chaque jour pour réaliser des actes dits essentiels à la personne et assurer sa sécurité : aide à l’hygiène, à l’habillage, à l’alimentation, aux déplacements, surveillance.
  • Aides aux tâches ménagères.
  • Soutien aux aidants : en cas d’absence de l’aidant (hospitalisation, répit…), prise en charge partielle des frais d’accueil de jour ou d’hébergement temporaire.
  • Aides techniques et associées : téléassistance, équipements spécialisés dans le logement, frais liés à l’incontinence et participation aux frais de repas à domicile.

Comment faire une demande d’ APA à domicile ?

Vous pouvez télécharger et imprimer un formulaire de demande ou le retirer dans le centre médico-social le plus proche de chez vous. Il existe différents types de formulaires à remplir pour envoyer le dossier au Conseil départemental en fonction de la situation de la personne.

S’il s’agit :

  • d’une première demande
  • d’un renouvellement
  • d’une révision de l’aide s’il y a une aggravation de la perte d’autonomie
  • d’une demande d’ APA à domicile en urgence

Le versement du montant de l’APA varie en fonction des ressources et du degré d’autonomie. Il est effectué tous les mois par le Département. 

L’APA peut aussi être utilisée pour la personne âgée de plus de 60 ans en manque d’autonomie qui a choisi de vivre en accueil familial. La prestation peut servir à payer une partie de la rémunération de l’accueillant familial.

Lorsque vous avez renvoyé le dossier complet au Conseil départemental, une évaluation au domicile de la personne est réalisée par les équipes médico-sociales du Département. Cela permet de déterminer le degré de perte d’autonomie et d’élaborer un plan d’accompagnement personnalisé. Une grille nationale de la dépendance dite grille AGGIR est utilisée pour l’évaluation. Les personnes les plus dépendantes répondant aux critères de classification entre GIR 1 et GIR 4 peuvent prétendre à l’ APA. Une participation financière peut-être demandée selon les ressources. L’ APA n’est pas récupérable sur la succession du bénéficiaire.

Lorsque le maintien à la maison de la personne âgée n’est plus possible, il faut alors demander l’ APA en établissement.

À savoir :  

La prestation APA à domicile n’est pas cumulable avec les prestations suivantes : 

  • ACTP (Allocation compensatrice tierce personne) 
  • MTP (Majoration pour tierce personne) 
  • Aide-ménagère de l’aide sociale 
  • Aide-ménagère d’une caisse de retraite 
  • PCH (Prestation de compensation du handicap)
  • PCRTP (Prestation compensatrice pour recours à tiers responsable)  
À noter

La carte mobilité inclusion (CMI) invalidité, priorité ou stationnement  peut être attribuée à certains bénéficiaires de l’APA. Vous pouvez faire la demande de CMI en même temps que la demande d’APA.

Faire une demande de carte mobilité inclusion (CMI)

L’aide sociale départementale à domicile ou en établissement pour une personne âgée ou en situation de handicap 

Cette aide est l’expression de la solidarité départementale à l’égard des personnes qui, en raison de leur état de santé physique et/ou mental, de leur situation économique et sociale, ont besoin d’être aidées. Elle intervient en dernier ressort ou en complément des financements assurés par le demandeur lui-même, ses obligés alimentaires lorsqu’il y a lieu de les mettre à contribution, ou des régimes de protection sociale. 

Les fiches en Facile à lire et à comprendre FALC

Voir aussi