En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Ok

Youtube : la chaine TV Manche

Flickr : albums des grands évènements

Youtube : la chaine TV Manche

Flickr : albums des grands évènements

Violences conjugales

La prévention et la lutte contre les violences conjugales relèvent de la responsabilité de tous

La persistance des violences conjugales bafoue les droits et la dignité des personnes et constitue le 1er obstacle à l'égalité réelle entre les femmes et les hommes.

La violence conjugale n'est pas un conflit de couple dont l'issue est incertaine, mais un processus de domination sexiste. Il s'agit d'une stratégie qu'un agresseur utilise pour avoir l'emprise sur sa victime.

Personne n'est à l'abri de ce type de violences. Elle sévit dans toutes les catégories sociales, économiques et culturelles, en milieu urbain ou rural et quel que soit le contexte éducatif ou religieux.

En cas de violence, n'attendez pas, appelez !

Les numéros d'urgence à retenir :

Police secours

Valable dans toute l'Union européenne

Numéro d'urgence pour
les personnes sourdes
ou malentendantes
victimes
ou témoins
d'une situation
d'urgence

Urgences médicales

Urgences médicales

Un service en ligne pour signaler en direct avec les services de police ou de gendarmerie une violence conjugale, sexuelle ou sexiste

Vous êtes victime de violences sexuelles et/ou sexistes ? Vous ne savez pas comment et à qui en parler ?

Ce nouveau service en ligne vous permet de dialoguer en direct 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 avec un policier ou un gendarme spécialement formé et d'instaurer un échange personnalisé avec lui afin de signaler des faits de violences sexuelles et/ou sexistes dont vous êtes victime et pour lesquels vous êtes en recherche d'informations, de conseils ou d'assistance.

Cette discussion interactive doit vous permettre de bénéficier d'une orientation et d'un accompagnement dans vos démarches directement de chez vous vers un service de police, une unité de gendarmerie ou une association susceptible de vous venir en aide avec professionnalisme et disponibilité.

À tout moment, l'historique de discussion pourra être effacé de votre ordinateur, téléphone portable ou tablette.

 Attention : En cas d'urgence, il faut bien évidemment appeler le 17 ou le 112.

Les numéros d'écoute nationaux

Le 3919  Violences Femmes Info     

Le numéro d'écoute national, d'information et d'orientation

Les femmes victimes de violence peuvent être écoutées et conseillées gratuitement et anonymement.      
                                    
Numéro d'écoute national destiné aux femmes victimes de violences, à leur entourage et aux professionnels concernés.

Appel anonyme et gratuit 7 jours sur 7, de 9h à 19h du lundi au samedi en raison des circonstances exceptionnelles dues à l'épidémie du coronavirus.                              

Le 119 Allô enfance en danger

Ouvert 24h/24, 7 jours/7 et gratuit

Numéro national dédié à la prévention et à la protection des enfants en danger ou en risque de l'être

Le 08 800 05 95 95"SOS Viols Femmes Informations"

Numéro d'écoute national et anonyme

Il est destiné aux femmes victimes de viol ou d'agressions sexuelles, à leur entourage et aux professionnels concernés.

Numéro accessible et gratuit depuis un poste fixe en métropole et dans les DOM du lundi au vendredi de 10h à 19h.

Le 116 006 Numéro d'aide aux victimes

Etre écouté, être aidé 7 jours sur 7, service et appel gratuits

Vous ou un proche avez été victime, d'une agression, de violences physiques, de propos racistes ou d'autres infractions.
Vous trouverez à ce numéro une écoute attentive par des professionnels et une orientation vers une association d'aide aux victimes proche de votre domicile qui pourra vous aider, ou vers d'autres services spécialisés.

L’outil de prévention : le « Violentomètre » propose 24 échelons pour "mesurer" et identifier d’éventuelles violences au sein du couple

ZoomOutil de prévention le Violentomètre









L'objectif du « Violentomètre »?

Simple et judicieux, cet outil s’avère essentiel pour sensibiliser les jeunes femmes et hommes qui font leur entrée dans la vie sexuelle et affective, à la question des violences.

Si vous vivez une ou plusieurs de ces situations, vous êtes victime de violences. Ce n’est pas votre faute, n’ayez aucune culpabilité, la loi vous protège.

Le Département s’engage dans la lutte contre les violences faites aux femmes

A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, le Département de la Manche réaffirme son engagement dans la lutte contre les violences intra-familiales et les violences au sein du couple et accompagne les initiatives locales.

Dans le cadre de sa politique en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes, le Département a lancé en juillet 2020 un appel à projets (qui sera renouvelé en 2021) visant à encourager et soutenir des actions de prévention et de protection des personnes subissant des violences conjugales.

À travers cet appel à projets, le Département soutient financièrement 6 associations de la Manche qui agissent sur l’ensemble du territoire en prévention, accompagnement et orientation des victimes.

1/ Centre d’information sur les droits des femmes et des familles Manche (CIDFF)
L’association anime un cycle de médiation pour favoriser le bien-être des femmes victimes de violences conjugales et les accompagner dans la reprise de confiance en elles.

2/ Maison de pays de Lessay
Cette structure coordonne un projet de prévention primaire des violences par la formation des professionnels locaux et le travail en réseau. Elle développe également des outils pour une prise en charge rapide des personnes victimes tel qu’un fonds d’urgence. Celui-ci est mobilisable pour lever les freins telle que la mobilité pour accéder à un logement d’urgence par exemple.

3/ Association femmes
L’association va conforter et pérenniser son lieu d’accueil et d’écoute des femmes victimes, la Belle Echappée. Elle va également étendre son action sur un secteur rural du Cotentin et expérimenter des groupes de parole et de médiation à destination des enfants et parents victimes.

4/ Familles rurales
Cette structure de proximité développe et anime une semaine de prévention et de lutte contre les violences. Avec ses partenaires, elle favorise la sensibilisation du public à cette problématique et la connaissance des ressources locales.

5/ Association départementale pour la sauvegarde de l’enfant à l’adulte de la Manche (ADSEAM)
Une éducatrice et un psychologue de l’association vont créer un espace dédier pour les enfants vivant ou ayant vécu dans un contexte de violences conjugales. Cette action vise à réduire l’impact de ce contexte sur le développement de ces enfants victimes.

6/ Accueil Paysan
Des propriétaires proposent un accueil solidaire d’urgence ou de répit aux personnes seules ou en familles dans l’attente d’une solution plus durable.

Leurs actions sont complémentaires de celles des professionnels des neuf centres médico sociaux (CMS) du Département qui se mobilisent du lundi au vendredi, pour venir en aide, en proximité, aux victimes et à leurs proches.

Témoignage d'une conseillère conjugale et familiale aux centres de planification et d'éducation familiale du Valognais et des Marais du Cotentin

► Catherine, vous êtes conseillère conjugale et familiale aux centres de planification et d’éducation familiale du Valognais et des Marais du Cotentin. Comment agissez-vous, au quotidien, en prévention et en prise en charge des violences faites aux femmes ?

Nous faisons des interventions scolaires d’éducation à la vie affective et sexuelle auprès des troisièmes et de lycéens. La prévention des violences commence par poser des questions sur ce que vivent ces filles et ces garçons : Quels sont les regards posés sur la sexualité des unes et des autres ? quels en sont les conséquences ? Qu’est-ce qui va se dire si je porte une jupe courte et un décolleté ? Ce thème revient souvent dans les échanges. Les filles regrettent que ces contraintes portent sur elles que ce ne soit pas une question d’éducation des garçons. L’égalité entre eux est la base de la prévention.

En conseil conjugal auprès d’adultes, j’accompagne des couples qui traversent une crise. Ils ont besoin de comprendre, de recommencer à communiquer pour mettre des mots sur ce qui se passe. Dans ce cas, il s’agit d’un conflit conjugal où chacun est l’égal de l’autre. Les violences conjugales, ce sont autre chose : l’un domine l’autre, il n’y a plus d’égalité, plus de dialogue possible.

Dans ce cas, lorsque je reçois une victime, la plupart du temps une femme, je la reçois seule. Nous travaillons ensemble pour mettre à jour ce qu’elle subit : de la violence conjugale, interdite par la loi. Elle est victime d’un agresseur qui déploie une stratégie pour la maintenir sous emprise. La première étape est la sortie de l’isolement dans lequel elle se trouve puis un accompagnement s’instaure. La force de la culpabilisation, du chantage, du dénigrement est puissante, se libérer de la domination d’un agresseur nécessite un temps plus long, que nous prenons.

Documents en téléchargement

Le Département de la Manche a par ailleurs publié un guide « Violences conjugales, savoir les reconnaître » pour donner des repères et des ressources pour l’amélioration du repérage et l’orientation des victimes.

Téléchargez le guide "Violences conjugales, savoir les reconnaître"

11132 ko - Dernières modifications : 03/03/2021




Orientez la victime vers une structure spécialisée

Pour une écoute et un accompagnement social, médical, psychologique et/ou juridique adapté

Protocole départemental de prévention et de lutte contre les violences au sein du couple, les violences intrafamiliales, et les violences faites aux femmes   2017-2022                                         

Protocole à télécharger

897 ko - Dernières modifications : 25/10/2018

Guide juridique Logement et Violences conjugales 2021 à destination des femmes victimes de violences

Voir aussi


> Signaler un enfant en danger


> Signaler un adulte vulnérable




Conseil départemental de la Manche - 50050 Saint-Lô cedex - 02 33 055 550