Accueilagit au quotidienPour les infrastructuresLes routes départementalesAxe Granville/Avranches

Axe Granville/Avranches

Le conseil départemental réoriente les principes d’aménagement de l’itinéraire Granville/Avranches. Ceci implique de reprendre les études afin d’engager une réflexion alternative sur des aménagements d’axes qui correspondent à nos territoires ruraux.

DESCRIPTION DU PROJET

L’itinéraire Longueville – Avranches a été déclaré d’utilité publique par arrêté préfectoral en octobre 2006. Suite à différents recours, les études n’ont pu démarrer qu’à partir de mars 2010, aboutissant à la réalisation de deux sections de cette opération :

  • Contournement de Sartilly de 2013 à 2015, ouvert à la circulation le 23 octobre 2015.
  • Contournement de Marcey-les-Grèves de 2015 à 2019, ouvert à la circulation le 16 septembre 2019.

En juillet 2020, l’assemblée départementale a validé le dossier de demande d’autorisation environnementale pour les sections restantes :

  • Contournement de Saint-Pair-sur-Mer
  • Liaison Saint-Pair-sur-Mer / Sartilly-Baie-Bocage
  • Liaison Sartilly-Baie-Bocage / Marcey-les-Grèves

Pour un total de 17 km d’aménagements.

Ce dossier a fait l’objet d’une instruction par les services de l’Etat en août 2020 qui a rejeté la demande d’autorisation départementale en février 2021. La réalisation a donc été stoppée afin de présenter un nouveau projet, en accord avec la réglementation et les attentes sociétales.

Le Département doit pouvoir proposer un trajet plus sécurisé et plus fluide entre Granville et Avranches. Il s’agira donc de traiter des points déjà identifiés :

Les objectifs du projet
  • Sécuriser et fluidifier les déplacements routiers des Manchois et des visiteurs de la Manche en améliorant l’axe existant avec de possibles déviations courtes
  • Supprimer les points dangereux ou accidentogènes sur cet axe
  • Maintenir les orientations du Département en préservant les terres agricoles et l’habitat autant que possible
  • Éviter au maximum les zones humides

Désormais de nouvelles phases d’analyses, d’études puis de concertations vont débuter, pilotées par le Département. La prochaine étape consiste en une étude de trafic de sécurité et de fluidité qui débutera en 2023.

Voir aussi