AccueilLe Guide des aidesItinérance et boucles locales

Itinérance et boucles locales

Collectivité ou établissement public Aménagement/environnement/développement durable/habitat

Bénéficiaires

EPCI, commune

Nature de l'aide

Les intercommunalités devront proposer un projet global de développement de la randonnée présentant une plus-value touristique clairement énoncée. La globalité du projet se réfère à : l'échelle du territoire, c’est-à-dire celle de l’intercommunalité, à son intégration dans le contexte d’itinérance alentour (réseau de cheminements, itinéraires d'intérêt départemental), à sa transversalité, depuis l'optimisation des itinéraires (aménagement, entretien, foncier, balisage) jusqu'aux outils de promotion et aux pratiques ciblées : pédestre et cycliste prioritairement, incluant toutefois l’équestre, le volet tourisme et handicap ou d’autres pratiques.



La plus-value touristique consiste à favoriser les pratiques itinérantes d’une part (les grands itinéraires) et celles ouvertes à un public familial non spécialiste d’autre part (boucles locales). Les tracés valoriseront les différents types de patrimoine.

Comment bénéficier de l'aide

 1) Aménagement et amélioration

des services favorisant la pratique :

-

Mise en place de haltes randonneurs multi-pratiques. Dans la mesure du

possible, les haltes devront offrir des services aux randonneurs tel qu’un

abri, une ou des table(s) de pique-nique, des sanitaires avec point d’eau

potable… (voir le cahier des charges)

-

Consignes à vélo favorisant la visite de sites patrimoniaux ou naturels, Boîtes

à vélo pour la mise en place d’un service de location ou autres services

favorisant le développement de la pratique.

 Les

équipements isolés tel que la pose d’une table de pique-nique, d’un banc ne

seront pas aidés.

 

 Sont exclus des dépenses éligibles :

 Le

balisage, la signalétique directionnelle et les topoguides. Ces éléments

indispensables devront toutefois respecter les chartes départementales ou

nationales préconisées.

 

2) Aménagements des itinéraires :

 

-

Résorption des ruptures de continuité sur les grands itinéraires, notamment le

sentier littoral.

 -

Aménagements favorisant la création de boucles locales pédestres ou cyclo

répondant au cahier des charges départemental.

 -

Ouverture nouvelle de chemins (encaissement, pose de clôtures…) permettant une

liaison importante (bouclage ou liaison avec itinéraire de randonnée d’intérêt

départemental) :

 - Encaissement (avec des matériaux locaux appropriés à

la pratique de la randonnée) ;

 - Rétablissement du fonctionnement hydraulique de cause

naturelle (fossés…) ;

 - Ouvrages légers de franchissement des cours d’eau

(type passerelle bois, pas japonais…).

 -

Itinéraire accessible aux personnes en situation de handicap qui intègre la

chaîne d’accessibilité (le stationnement, le cheminement, le mobilier et les

supports de communication d’aide à la visite du site) en respectant le cahier

des charges du label Tourisme & Handicap

 

Sont exclus des dépenses éligibles :

les

projets de déplacements doux utilitaires tels que voies vertes, traités dans

les fiches d’intervention « véloroute départementale » et

« mobilité durable ». Les travaux d’entretien courant ou les travaux

générés par l’absence significative d’entretien régulier des chemins. Les

travaux consécutifs aux dégradations causées par le passage des engins

motorisés ne pourront être pris en compte.

 

3) Sentiers d’interprétation et circuits

thématiques :

 

Mise en place de

panneaux d’interprétation hors voies vertes uniquement dans le cadre d’un plan

d’interprétation général étudié
à l’échelle du territoire. Le plan

d’interprétation doit permettre d’identifier un fil conducteur pour la

découverte organisée du patrimoine. Il est issu d’un travail de recherche et

permet d’aboutir à une « scénarisation » de la découverte. Ainsi, la

visite du promeneur se trouve enrichie et son expérience du territoire n’en

devient que plus mémorable.



Le territoire veillera à

intégrer le plan départemental de signalétique si nécessaire.



1. Modalités financières

Participation du conseil départemental sur la base des dépenses éligibles HT avec application d’un taux fixe de 10% à 40%.

 

2. Conditions d'attribution

 Une attention

particulière sera portée au développement et à la promotion des services

adaptés aux différentes pratiques : hébergements thématiques, haltes

repos, locations… ainsi qu’à l'utilisation du web et des outils de guidage GPS.

 


De plus, l'ensemble des itinéraires de randonnée de l'intercommunalité devra

être inscrit au PDIPR (sur délibération).




Les boucles locales pédestres ou cyclo, les haltes repos, les éditions de

topoguides et les balisages devront respecter les chartes préconisées par

Manche Tourisme.

La réalisation d’un diagnostic préalable

« itinérance » à l’échelle du territoire est encouragé. La dépense éventuellement

engagée sera éligible.

 

Valorisation des itinéraires :

 -

Les haltes abritées devront utiliser un élément du patrimoine

local (grange à dîme, moulin…) ou s’inspirer de l’architecture alentour

(station balnéaire…) ou cibler une écoconstruction (terre, bois, plastique

recyclé…) pour une intégration paysagère et environnementale optimale ;

 -

Une attention particulière devra être portée sur l’aménagement paysager de ces

haltes.

 

Aménagements des itinéraires :

 -

Aménagements ciblant les grands itinéraires, les boucles locales venant en

appui sur eux ou les liaisons vers des pôles de services.

 -

Prise en compte du cahier des charges « itinéraires de randonnée » du

label Tourisme et handicap pour les projets d’itinéraire accessible

 

Sentiers d’interprétation et circuits

thématiques :



- Le mobilier devra suivre

au maximum les principes d’éco construction : minimiser l’impact sur

l’environnement à la fabrication, à l’entretien et au recyclage



 Compléter

le dossier de demande de subvention en ligne via le lien ci-dessous.

 

Téléprocédure