En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Ok

Page Facebook du département de la Manche

Compte Twitter du département de la Manche

Youtube : la chaine TV Manche

Flickr : albums des grands évènements

Youtube : la chaine TV Manche

Flickr : albums des grands évènements

Audrey, conseillère de l'ADIE dans la Manche

Audrey est conseillère de l’Adie dans la Manche (Association pour le Droit à l’Initiative Économique). Elle nous explique à quoi sert l’Adie ainsi que le fonctionnement des permanences à Cherbourg et depuis quelques mois au Conseil Départemental de la Manche à Saint-Lô le lundi.

Pouvez-vous nous expliquer les missions de l’ADIE et à qui s’adresse l’association ?

L’association reconnue d’utilité publique depuis 2005 existe depuis 30 ans au niveau national et elle a trois missions principales : financer les porteurs de projets d’entreprises qui n’ont pas ou ont peu accès au crédit bancaire, accompagner les entrepreneurs avant, pendant et après la création de leur entreprise afin que leur activité soit pérenne, protégée et dynamique et contribuer à la création d’entreprise et l’insertion professionnelle par le microcrédit et la facilitation des démarches administratives .

L’ Adie finance et accompagne toute personne dont le projet professionnel n’est pas financé par les banques traditionnelles, soit pour créer ou développer son entreprise, soit pour garder ou trouver un emploi.

L’ Adie dispose de deux grandes familles d’outils de financement accompagné : microcrédit professionnel et microcrédit mobilité.

L’ADIE s’adresse à tout le monde, à partir de 18 ans, il n’y a pas de tranches d’âge.

Quels sont les montants maximum de crédit financés par l’ADIE ?

Le montant de crédit maximum est de 10.000 € pour la création ou le développement de micro-entreprises et de 5.000 € pour l’emploi salarié au titre de la mobilité.

Quel est le modèle financier de l’association ?

Les ressources financières mobilisées auprès des partenaires soutenant l’action de l’Adie permettent de couvrir 70% du coût du microcrédit accompagné : actions de sensibilisation, accompagnement au montage de projet, instruction des demandes de financement et suivi des entrepreneurs financés.

Pour ce qui concerne l’Adie dans le département de la Manche, l’association a reçu au titre de l’année 2018 le soutien financier de deux collectivités locales (Département et Région), de l’Etat (Politique de la Ville sur Cherbourg et Saint-Lô) ainsi que d’un partenaire privé (ORANO ex-Aréva).

Quels sont les critères qui vont permettre de financer une création d’entreprise ou une mobilité sur l’emploi salarié ?

« Lorsque je rencontre une personne qui sollicite un microcrédit, je vais d’abord m’intéresser aux motivations de la personne et à son projet. L’enjeu est de savoir si nous pouvons lui faire confiance et définir le besoin de financement adapté à sa capacité de remboursement.
Nous portons également une attention particulière à la capacité de débrouillardise et de rebond de la personne, l’objectif étant de construire une solution adaptée à la situation de la personne tout en lui donnant le maximum de chances de réussite dans son projet. Enfin, nous sommes également attachés à la qualité de service et au délai de traitement, avec des délais de décision à moins de 15 jours. »

Comment s’effectue l’accompagnement des créateurs d’entreprise ?

L’Adie encourage une collaboration de proximité entre bénévoles et salariés de l’association. Les bénévoles de l’Adie s’investissent dans des missions variées. Ils prennent part aujourd’hui à l’ensemble des actions de l’association aux côtés des salariés. Cet accompagnement participe d’une meilleure pérennité des entreprises financées et donc d’un meilleur remboursement des microcrédits.

« A ce jour, nous avons 2 bénévoles dans la Manche dont un qui accompagne les créateurs d’entreprise dans des domaines variés comme la gestion financière, les démarches administratives et le développement commercial. Nous sommes par ailleurs toujours en recherche de bénévoles dans la Manche ! »

Comment faut-il procéder pour devenir bénévole de l’association et accompagner des personnes ?

Vous avez une fibre relationnelle, une capacité d’écoute et d’empathie, une envie de partager des compétences au sein de notre association ou auprès de micro-entrepreneurs, je vous invite à me contacter en venant me voir sur le lieu de mes permanences, ou en envoyant un mail à normandie@adie.org.

Pouvez-vous nous donner des exemples de créations d’entreprise financées en micro-crédit ?

Nous finançons par exemple des activités non sédentaires (vendeurs ambulants), des activités avec local (épicerie, restauration, couturière, …), des activités de services (esthéticienne ou coiffeuse à domicile, entretient d’espaces verts, …), des activités dans le bâtiment (peintre, plaquiste, rénovation d’intérieur) et des activités agricoles (cultures maraîchères, élevage canin, …)

Quels sont les lieux d’accueil pour le public ?

Je reçois le public à Saint-Lô : le lundi au Conseil Départemental et le mercredi dans les locaux de Pôle Emploi. Les autres jours de la semaine je suis dans les locaux de l’Adie à la pépinière d’entreprise de Cherbourg-en-Cotentin.

Le public peut prendre rdv au 0 969 328 110 (appel non surtaxé)

Comment les personnes intéressées par le microcrédit vous contactent-elles ?

Les personnes nous connaissent et nous contactent par les réseaux de la création de d’entreprise (chambres consulaires), par les acteurs de l’emploi (Pôle Emploi, MEF du Cotentin, …), les partenaires sociaux (Centres Communaux d’Action Sociale, Centres médico-sociaux, Fonds d’Action Sociale pour le Travail Temporaire, …), par le bouche à oreille, par les médias/presse et internet.

Quel bénéfice retirez-vous de votre présence une fois par semaine au conseil départemental à Saint-Lô ?

« Il s’agit de mieux faire connaître le rôle et les missions de l’Adie, notamment auprès du service de l’insertion professionnelle, des assistantes sociales, des référents insertion qui sont au contact de personnes éloignées de l’emploi.

Cette proximité est sans aucun doute un atout pour faire connaître notre action, échanger plus rapidement sur des projets avec mon collègue de la CCI ainsi qu’avec ceux de la cellule Ozé, plateforme de financement participatif de la Manche (www.ozecontribuer-manche.fr). »




Conseil départemental de la Manche - 50050 Saint-Lô cedex - 02 33 055 550