En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Ok

Youtube : la chaine TV Manche

Flickr : albums des grands évènements

Youtube : la chaine TV Manche

Flickr : albums des grands évènements

Exploitation portuaire

Depuis le transfert par l'Etat, en janvier 1984, au Département, de 14 ports maritimes, notre Assemblée a mis en place une politique de restauration, de conservation et de mise en valeur du patrimoine portuaire départemental. Les ouvrages portuaires (jetées, digues, quais, épis), dont une majorité a été réalisée au siècle dernier, protègent et permettent l'exploitation des plans d’eau.

Dans le cadre de la loi NOTRe (Nouvelle organisation territoriale de la République) l'assemblée départementale, a exprimé, à l’unanimité, clairement et rapidement, la détermination du Département à rester compétent en matière de propriété, d'aménagement, d'entretien et de gestion des ports départementaux.

Ainsi, depuis le 1 janvier 2017 le Département de la Manche est compétent sur les 14 ports de SAINT-VAAST-LA-HOUGUE, TATIHOU, BARFLEUR, ROUBARI, PIGNOT, CAP LEVI, du BECQUET, OMONVILLE-LA-ROGUE, RACINE, GOURY, DIELETTE, BARNEVILLE-CARTERET, PORTBAIL et GRANVILLE.

Le Conseil départemental est membre du syndicat mixte régional des ports de Caen-Ouistreham et Cherbourg, établissement public composé de la région Basse-Normandie et des départements de la Manche et du Calvados.

Les ouvrages d'infrastructure sont soumis à l’action des marées et des houles et nécessitent régulièrement des travaux de confortement et de restauration afin d’assurer un maintien de leur état. Ces travaux sont entrepris dans le cadre de programmes quadriennaux successifs dont six se sont déroulés.

250 000 € sont affectés annuellement pour ces travaux qui consistent en des réparations de maçonnerie, rejointoiement et comblement de cavités.



Le maintien des profondeurs des chenaux et bassins des divers ports nécessitent des travaux de désensablement et désenvasement à intervalles réguliers.

Bassin à flots de Granville : réorganisation et sécurisation des accès aux bateaux de pêche

La réorganisation et la sécurisation des accès aux bateaux de pêche du bassin à flot de Granville fait partie de la politique départementale espace maritime.

Cette opération vise à réduire le risque d’accident par chute ou glissade lorsque les pêcheurs embarquent ou débarquent de leurs bateaux chargés de matériels. Il s’agit aussi d’améliorer la prise en charge et la qualité des produits issus de la pêche en réduisant le temps d’accès aux pontons. Des pontons et des passerelles sécurisées pour les bateaux de pêche seront installées ainsi que des potences de levage.

Cette opération bénéficie d’une aide publique de 800 000€ dont 75% provenant du Fonds Européen pour les Affaires Maritimes et la Pêche (FEAMP) et 25% provenant de l’État




Conseil départemental de la Manche - 50050 Saint-Lô cedex - 02 33 055 550