AccueilSes actionsPour le sportLa Manche et les Jeux de Paris 2024Le relais de la flamme olympique dans la Manche

Le relais de la flamme olympique dans la Manche

En amont des Jeux, l’accueil du Relais de la flamme dans le département de la Manche le 31 mai 2024 sera le point d’orgue de l’implication du territoire dans l’aventure olympique et paralympique.

Le parcours de la Flamme Olympique

Défini par Paris 2024 en collaboration étroite avec les territoires, le parcours du Relais de la Flamme sera une véritable épopée à travers plus de 400 villes pendant plus de deux mois. Le Relais de la Flamme dans la Manche permettra de révéler et mettre en lumière la beauté et la diversité du territoire au littoral exceptionnel, à la variété de paysages préservés, au riche patrimoine, et à la fierté revendiquée. Cherbourg-en-Cotentin, Saint-Vaast-la-Hougue, Saint-Lô, Sainte-Mère-Eglise, Granville, Villedieu-les-Poêles-Rouffigny. Le Mont Saint-Michel, étape phare du Relais de la Flamme, clôturera en beauté le passage dans notre département.

Carte des restrictions de circulation dans les villes traversées

Consultez la carte interactive des restrictions de circulation et de stationnement mises en place dans les sept villes traversées par le relais de la Flamme olympique dans la Manche :

Départ de la Flamme à 8h20

Cherbourg-en-Cotentin proposera un programme d’activités sportives sur la plage verte à destination des scolaires ainsi que différentes zones de concert le long du tracé.

Départ de la Flamme à 9h50

Saint-Vaast-la-Hougue proposera des animations, activités culturelles et démonstrations sportives à destination du grand public et des scolaires sur le port, en centre-ville, à la marina, sur le bassin et place Belle-Isle. Des activités en mer seront à l’œuvre en baie de Tatihou. La journée s’achèvera en musique.

Départ de la Flamme à 11h20

Saint-Lô proposera comme temps fort une arrivée sur la Plage verte en musique, accompagnée d’un décor et d’une scénographie en lien avec les Jeux, des animations sportives et du canoë-Kayak sur la Vire.

Départ de la Flamme à 12h25

L’ouverture et la clôture de cet évènement seront musicales, avec une programmation tout au long de la journée, où se produiront des chorales d’enfants, des musiciens, et un concert en bouquet final.
Côté sport, des animations autour du handisport et du sport adapté, notamment avec des démonstrations de basket fauteuil et de foot adapté, seront organisées.
Les associations sportives locales présenteront leurs activités et leurs médaillés avec lesquels le public sera invité à échanger.
Deux véhicules d’époque rappelleront que l’année 2024 est aussi celle du 80e anniversaire de la libération, et de la bataille de Normandie.

Départ de la Flamme à 15h05

Implantation du 27 mai au 1er juin du village de la flamme avec l’accueil du lundi au vendredi des scolaires pour 3 ateliers d’éveil autour des Jeux Olympiques et Paralympiques. Ces animations s’étendront en soirée avec l’accueil de pratiquants par les associations sportives de la ville. Le village sera également accessible au grand public le samedi.

Départ de la Flamme à 16h10

Une grande fresque de 5.50 mètres de long aux couleurs des Jeux Olympiques sera peinte dans la rue par huit artistes. La bâche sera implantée place de la République.

Départ de la Flamme à 18h20

Un programme d’accueil du public sera proposé de 10h à minuit, avec notamment une multitude d’ateliers sportifs à destination des scolaires et du grand public sur le site en collaboration avec les clubs locaux pour promouvoir la pratique du sport en complément du site célébrations et des animations artistiques qui seront également proposées tout au long de la journée.

UN RELAIS COLLECTIF DE CYCLISME AU MONT SAINT-MICHEL

Pour la première fois dans l’histoire des Jeux, chaque jour du Relais de la Flamme olympique et de la Flamme paralympique, des relais en équipe de 24 personnes, composés de championnes et champions, sportifs du quotidien, bénévoles, arbitres, coachs, etc, seront organisés.

Paris 2024 a dévoilé les porteurs de la Flamme olympique désignés par les 34 fédérations sportives représentées aux Jeux d’été de Paris 2024 et la Fédération tahitienne de surf. Ils porteront la flamme olympique en relais collectifs.


La Manche donne ainsi rendez-vous le 31 mai 2024 pour un relais collectif de cyclisme. Ce relais collectif, organisé par la Fédération Française de Cyclisme au Mont Saint-Michel mettra en scène un peloton de 24 cyclistes : grands champions d’hier et d’aujourd’hui, bénévoles, pratiquants de tout âge… Les relayeurs emprunteront la passerelle qui permet chaque année à près de 3 millions de personnes de visiter le Mont Saint-Michel, lieu emblématique de la richesse patrimoniale de notre territoire. Le Relais sera mené par un capitaine emblématique : Guillaume Martin, qui a terminé 8e du Tour de France en 2021, avec à ses côtés Laurence Leboucher, championne du monde de VTT en 1998.

Les porteurs de la Flamme

Dans la Manche, environ 100 porteurs se relaieront tout au long du parcours. Qu’ils soient anonymes ou bien connus du grand public, ils seront les premiers visages de ce Relais. Ils vivront une expérience unique et exceptionnelle dans l’univers du sport et des Jeux, et tous auront en commun de partager l’une des trois énergies qui façonnent l’identité du Relais de la Flamme : l’énergie du sport, du collectif et des territoires.

Découvrez les 10 porteurs identifiés par le Département et validés par Paris 2024 pour porter la Flamme Olympique, le 31 mai prochain, dans la Manche :

Portrait de Maelle Bire-Heslouis

Née le 17 décembre 2002 à Saint-Lô,Maële Biré-Heslouis est une athlète française, spécialiste de la marche athlétique. En 2019, elle est championne de France cadette du 3 000 m marche lors des championnats de France d’épreuves combinées et de marche en salle. Elle participe au festival olympique de la jeunesse européenne 2019 à Bakou sur le 5 km marche où elle termine à la 5e place. Le 16 mai 2021, elle termine troisième du championnat d’Europe junior du 10 km junior (U20) femmes et une médaille d’argent par équipes, avec à la clé un nouveau record de France en 47 min 05 s. Le 15 juillet suivant, elle décroche une médaille de bronze aux championnats d’Europe juniors à Talinn avec un temps de 46 min 32,94 s sur le 10 000m sur piste. Le 21 août 2021, elle remporte la médaille d’argent du 10 km aux championnats du monde juniors de 2021, à Nairobi au Kenya, avec un temps de 47 min 43,87 s. Le 12 février 2022, elle est sacrée championne de France espoir du 3 000 m en salle à Rennes (Ille-et-Vilaine).

Portrait Eric Delaunay

Éric Delaunay, né le 4 décembre 1987 à Saint-Lô et licencié au Ball-Trap Club de Bréville-sur-Mer, est un sportif pratiquant le tir dans la discipline du skeet olympique. En 2011, il devient champion d’Europe à Belgrade. En 2018, il devient champion du monde par équipe en skeet avec Emmanuel Petit et Anthony Terras. À ce jour, c’est le seul Français à avoir gagné trois quotas olympiques en trois Olympiades consécutives. Il a terminé septième des JO de Rio en 2016 et cinquième des Jeux olympiques de Tokyo en 2021. À 37 ans, il vise une sélection dans l’épreuve de skeet olympique aux Jeux de Paris.

Portrait Clarisse Gomis

Athlète de haut niveau en haltérophilie, franco-sénégalaise, Clarisse Gomis est coach sportive à Saint-Lô. C’est en pratiquant le crossfit, un sport qui associe la force athlétique, l’haltérophilie, la gymnastique, la course, qu’elle découvre l’haltérophilie. Membre de l’équipe féminine du Stade saint-lois d’haltérophilie, elle tentera de défendre les couleurs du Sénégal à Paris 2024.

Portrait Alexandra Fouace

Ancienne olympienne qui a participé à 2 olympiades en tir à l’arc (2000 et 2004). Alexandra Fouace, née le 7 juillet 1979 à Cherbourg, est une archère française. Membre de l’équipe de France féminine de tir à l’arc, elle participe aux Jeux olympiques d’été de 2000, terminant 49e au classement individuel, et aux Jeux olympiques d’été de 2004 ; 34e en individuel, elle est quatrième à l’épreuve par équipe. Elle est sacrée championne du monde de tir à l’arc en salle par équipe en 1999.

Évoluant depuis son plus jeune âge dans l’univers des chevaux, Eric Levallois a connu une carrière internationale marquée des plus beaux palmarès. Après avoir acquis deux titres de Champion d’Europe junior et jeune cavalier et un titre de Champion de France senior, il réalise en 2002 le doublé en décrochant les titres de Champion du Monde par équipe et Champion de France individuel. A sa carrière de cavalier s’est ajoutée une fonction d’entraîneur.
Il a permis à nombreux cavaliers d’atteindre un niveau international et pour certains, obtenir des participations aux Jeux Olympiques et Jeux Mondiaux ainsi que des médailles aux Jeux Asiatiques.

Portrait Pauline Mazier

Arbitre licenciée à l’Union sportive Avranches Mont-Saint-Michel (USAMSM), Pauline Mazier, âgée de 24 ans, officie en D2.

Portrait de Daniel Mangeas
Daniel Mangeas et Jacky Bouvet

Commentateur sportif spécialisé dans les courses cyclistes, connu en particulier comme étant la « voix du tour de France » jusqu’en 2014. Daniel Mangeas, né le 10 avril 1949 à Mortain dans la Manche. Aîné de la fratrie, de parents ouvriers, il souhaite devenir journaliste mais doit travailler et devient boulanger pendant dix ans. Il commente sa première course en 1965 à l’âge de 16 ans pour une course cycliste locale dans son village de Saint-Martin-de-Landelles. Il est repéré dans cette fonction de commentateur et devient speakera djoint sur le Tour en 1974 puis speaker animateur officiel en 1976. Sa voix légèrement éraillée est devenue indissociable de celle du tour.
Il officie également en tant que speaker sur de nombreuses courses et critériums du territoire français ainsi qu’à l’étranger. Il a par ailleurs créé la Polynormande.
À la fin de l’année 2014, Daniel Mangeas arrête sa fonction sur le Tour de France et les autres courses organisées par ASO, mais il continue d’animer toutes les courses professionnelles du calendrier français.

Portrait Andy Delaunay

Athlète paralympique, Andy Delaunay vise une sélection au lancer du poids lors des Jeux paralympiques de Paris. Il est licencié à Saint-Lô et est engagé dans la transmission des valeurs sportives auprès des plus jeunes.

Portrait de Roger Lebranchu

Ancien olympien en aviron aux JO de Londres en 1948, déporté de guerre et centenaire. Une histoire à lui tout
seul.
Roger Lebranchu, né le 21 juillet 1922, est une personnalité sportive de la Manche.
Alors qu’il vit à Neuilly-sur-Seine, il se passionne pour l’aviron avec ses deux frères et devient rapidement un bon rameur, au sein de la Société nautique de Basse-Seine (SNBS). Mais la Seconde Guerre mondiale interrompt son activité. Réfractaire au Service du travail obligatoire (STO), il rejoint la résistance dans le sud-est de la France. Arrêté le 23 juin 1943, il est déporté en Allemagne. Il s’en échappe en avril 1945, un peu avant la libération du camp par les Américains. Roger Lebranchu reprend l’aviron de plus belle et ne tarde pas à y exceller : il est deux fois champion de France en 1946 et 1947 et obtient sa sélection en équipe nationale. À 26 ans, il participe aux Jeux olympiques d’été de 1948 à Londres, avec une élimination en quarts de finale. Il est encore champion de France en 1950 et 1951.
Il travaille avec son père et ses deux frères aux Établissements Lebranchu et crée une usine de pièces automobiles. Il prend sa retraite en 1983. Le 31 mai 2024, dans sa 102e année, il est le doyen des porteurs de la flamme olympique dans la Manche.

Portrait de Farid Bouyagayzen

Pompier émérite, sauveteur d’un collègue au cours d’un incendie à Montreuil-sur-Lozon, a, lui, été décoré de la médaille « bleu, blanc, rouge ».

Membre de l’AS Tourlaville, cette jeune spécialiste du lancer du disque a été sacrée championne de France espoirs l’an dernier. Elle est l’étoile montante de la discipline.

Zoom sur la torche des jeux

À l’occasion des Jeux 2024, de nouvelles Torches ont été réalisées pour les Jeux Olympiques et Paralympiques.

Retour sur l’Officialisation du passage de la flamme dans la manche

Transcription de la vidéo

Vidéo de présentation du parcours du relai de la flamme olympique dans la Manche

Logo « Relai de la Flamme olympique Paris deux mille vingt quatre »

Vingt trois juin deux mille vingt trois : Dévoilement du parcours de la flamme olympique

Intervention de Jean Morin, Président du conseil départemental de la Manche : « Ce vingt trois juin, c’est une date importante pour l’olympisme en lui-même, mais c’est une date importante parce que c’est la date du discours fondateur de Pierre de Coubertin à l’origine de l’olympisme moderne. Donc c’est pour cela que finalement, nous pouvons aujourd’hui non seulement dévoiler le parcours, mais nous savons que nous serons parmi les 400 villes et départements qui accueillerons la flamme. »

Le parcours :
– Cherbourg-en-Cotentin
– Saint-Vaast-la-Hougue
– Sainte-Mère-Eglise
– Saint-Lô
– Villedieu-les-poêles
– Granville
– Le Mont Saint-Michel

Intervention de Thomas Velter, Directeur de l’EPIC (Etablissmeent Public à caractère industriel et commercial) du Mont Saint-Michel « Le Mont Saint-Michel est un site connu de tout le monde en France et à l’international, avec une silouhette reconnaissable partout dans le monde. Donc c’est tout naturellement que nous avons décidé de candidater avec le conseil départemental de la Manche pour accueillir cette flamme olympique en tant que site étape ici au Mont Saint-Michel. Je forme le voeu que ce passage de la flamme olympique au Mont Saint-Michel puisse rester gravé dans les mémoires, dans la mémoire collective. Pendant plusieurs années encore l’image vaudra le coup d’oeil et chacun s’en souviendra. »

Intervention de Jean Morin, Président du conseil départemental de la Manche : Ce sera aussi une occasion de lancer à chaque étape des festivités autour du sport, que ce soit une fête populaire, qui réunisse tous les Manchois autour de l’événement. C’est un moyen de fêter l’olympisme mais aussi de fêter la bonne volonté, parce que nous aurons desvolontaires, des bénévoles qui se réuniront autour de l’événement, et le potentiel d’accueil que peut être la Manche pour l’olympisme. »

Le Département de la Manche vous donne rendez-vous le trente et un mai deux mille vingt quatre.

Logos des partenaires : Relai de la Flamme olympique Paris deux mille vingt quatre, parrainé par Coca cola, Banque Populaire, Caisse d’Epargne / Département de la Manche / EPIC Mont Saint-Michel

Production : Département de la Manche
Réalisation : Maxime Letissier -juin deux mille vingt trois
Images drone : Biplan
Crédits photos et vidéos : David Daguier – Alexis Tournaille – @AMinard – Alice Bertrand – François Dourlen

Le mercredi 8 février 2023, Jean Morin, Président du Département de la Manche, Thomas Velter, Directeur de l’Établissement public national du Mont Saint-Michel et Tony Estanguet, Président de Paris 2024 – Comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 ont officialisé son passage en signant symboliquement le dossard 0802.

Jean Morin et Tony Estanguet Président du Comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques « Paris 2024 ». Crédit Photo : COJOP24

« C’est officiel, le Mont Saint-Michel accueillera la grande fête de la flamme à la fin de son périple dans la Manche ! Nous rentrons progressivement dans le concret et je suis très heureux que la Manche soit associée à cet événement populaire mondial. J’appelle de mes vœux à la poursuite de notre collaboration avec l’établissement public national du Mont Saint-Michel et le comité d’organisation des Jeux pour faire du passage de la flamme olympique dans la Manche une grande fête populaire » Jean Morin, Président du Département de la Manche

Thomas Velter, directeur de l’établissement public du Mont Saint-Michel, Tony Estanguet et Jean Morin. Crédit Photo : COJOP24

Voir aussi