En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Ok

Youtube : la chaine TV Manche

Flickr : albums des grands évènements

Granit dans la voirie et l'architecture (civile et funéraire)

Architecture et archéologie

Présentation de la collection


Le granit se distingue des autres matériaux par sa grande dureté (résistance aux chocs, à la compression, et surtout à l’usure).

Dans la seconde moitié du XIXè siècle, l'utilisation de la poudre noire, qui permet de généraliser l'extraction en carrières à haut front de taille, parallèlement à l'amélioration des transports, permettent l'usage du granit dans les villes: soubassements d'édifices, construction des trottoirs et de leurs bordures, marches d'escaliers, bornes, murs de quai. Le granit n'est plus d'usage local mais un matériau irremplaçable pour tous les usages urbains et les travaux publics.

Les qualités physico-chimiques du granit le rendent utile chaque fois que l’on veut construire beau, solide et durable.

Au début du XXè siècle, le granit funéraire a conquis toutes les classes sociales. Jusqu'aux années 1950, les techniques évoluent peu. Après la guerre, on introduit les premiers chassis à lames puis le fil abrasif: le granit n'est plus fendu mais scié. Mais ce qui révolutionne la coupe du granit dans l'industrie funéraire dans les années 1950 c'est l'usage de disques d'acier sur le pourtour desquels sont soudés des grains de diamant.

Amenée d'eau, vers une roue de moulin par exemple. (c) cg50 Amenée d'eau, vers une roue de moulin par exemple. (c) cg50

Zoom Pavés mosaïques. (c)cg50

Objets de cette collection

une forge de carrière

>> Plus de détails