En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Ok

Youtube : la chaine TV Manche

Flickr : albums des grands évènements

Lancement de la page Facebook de Léo, un adolescent de 1944

27/02/2019
Manche

75ÈME

Il va raconter sur Facebook et Twitter ce qu'il vit, son quotidien, ses impressions, ses sentiments sur les évènements de 1944

 > Qui est Léo ?

Léo est un jeune adolescent de 14 ans, originaire de Cherbourg et évacué sur Saint-Lô au début de l’année 1944. Durant toute l’année, il va raconter sur Facebook et Twitter ce qu’il vit, son quotidien, ses impressions, ses sentiments sur les événements dont il est le témoin ou qui lui sont rapportés.

 

> Interview de Léo

 

« Léo qui es-tu ?

Je suis né le 8 janvier 1930 à Cherbourg. C’est là que j’ai grandi avec mes parents, Mathieu et Jeanne. Je vais à l’école à Cherbourg, c’est là que j’y ai mes amis. Maman m’a annoncé que nous allions avoir une « heureuse surprise » comme elle m’a dit : bientôt nous serons 4 parce que je vais avoir un petit frère ou une petite sœur. Normalement c’est pour le début de l’été… Sinon mon Papa est médecin et ma Maman institutrice. Moi je rêve de devenir diplomate, mais je sais pas si j’en suis capable.

 

Et ta famille vit aussi à Cherbourg ?

Non, une partie de ma famille vit un peu partout dans la Manche. Il y a ma grand-mère, Solange, la mère de Papa qui vit à Saint-Lô. Son mari est mort à Verdun et je ne l’ai jamais connu. D’ailleurs on en parle peu à la maison. Il y a la sœur de Papa, Marguerite, qui est mariée à Joseph : ils ont eu un fils, Ernest, mon cousin. J’ai une autre tante, Marie, la sœur de Maman, qui exploite une ferme avec mon oncle Louis à Tribehou, pas très loin de Saint-Lô. On est très proches d’eux et j’adore leur rendre visite à la ferme pour jouer dans les champs avec mes cousins Pierre et Jacqueline.

 

En ce début d’année 1944, comment ça se passe pour toi ?

Cela va bientôt faire 4 ans que nous sommes occupés par les Allemands. Ça a été un grand changement. Je n’ai pas bien compris ce qu’il se passait au début, j’étais plus jeune. Aujourd’hui je continue d’avoir peur quand je croise des soldats dans la rue et la vie n’est plus la même qu’avant. Il faut faire attention. J’entends parler d’actes de résistance contre l’ennemi alors que d’autres se réjouissent de la situation. Nous comme beaucoup d’autres, on essaie juste de continuer à vivre. Il y a toutes les réquisitions ou les restrictions : nous devons suivre l’ordre allemand. Il y a beaucoup de choses qui manquent par rapport à avant, ils ont mis en place les tickets de rationnements maintenant. Alors on essaie de se débrouiller comme on peut. Le quotidien est compliqué aujourd’hui : en plus il y a beaucoup de personnes que l’on connaissait qui ont aussi dû partir comme main d’œuvre sur des chantiers en France ou pour l’Allemagne. Et il y a aussi les alertes aériennes des Alliés : elles sont de plus en plus fréquentes dernièrement… Les adultes parlent d’un probable débarquement des soldats alliés, autrement dit que nous aurons bientôt la guerre ! »




                                                           >>> Suivez Léo sur Facebook


                                                           >>> Suivez Léo sur Twitter


 

La page Facebook et le comptent Twitter « Leo 1944 » sont des créations du conseil départemental de la Manche en association avec la Maison de l’Histoire – Archives départementales.

 

 


<< Retour à toutes les actualités




Conseil départemental de la Manche - 50050 Saint-Lô cedex - 02 33 055 550