En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Ok

Facebook : la page du conseil départemental de la Manche

Twitter : le compte du CD50

Youtube : la chaine TV Manche

Flickr : albums des grands évènements

L'enfance en danger

Tout citoyen, tout professionnel a l'obligation d'alerter le Président du conseil départemental ou en cas de faits graves, le procureur de la République.

ReadSpeaker Ecoutez

Si une personne soupçonne des faits de maltraitance sur des enfants, elle a l’obligation de le signaler en appelant le 119 (numéro gratuit) ou auprès des services du Département, à la cellule départementale de recueil de traitement et d’évaluation des informations préoccupantes ou CRIP.

Contact :
crip@manche.fr

Monsieur le Président du conseil départemental de la Manche
Service de l'aide sociale à l'enfance
Cellule de recueil des informations préoccupantes
50050 Saint-Lô Cedex
02 33 055 550 ou 119 (appel gratuit national)

Le CRIP prend alors en charge ces signalements. Les signalements sont étudiés au cours d’une réunion par des équipes composées de puéricultrices, psychologues, sages-femmes, assistantes sociales, référents ASE. Des professionnels du médico-social peuvent également se déplacer au domicile concerné par le signalement pour se forger une opinion. Selon le résultat de ces démarches, le signalement :
• est jugé sans suite si aucun fait de maltraitance n’est constaté,
• fait l’objet de mesures de soutien éducatif si des difficultés éducatives, sociales ou financières pouvant compromettre le bon développement de l’enfant apparaissent,
• fait l’objet de mesures judicaires et de placement si les faits de maltraitance sont avérés. Cette solution est utilisée en dernier recours car le bien-être de l’enfant au sein de sa famille est privilégié. Toutefois, si la santé, l’équilibre du mineur ne sont pas assurés, la solution de placement est choisie.

Les pupilles de l'État

Les pupilles de l’État sont des mineurs placés sous la responsabilité du Président du conseil départemental. L’autorité parentale est exercée par le préfet, tuteur, assisté d’un conseil de famille des pupilles de l’État. Les enfants pupilles de l’État sont juridiquement adoptables.

Le tuteur et le conseil de famille sont consultés avant toute décision relative au lieu et au mode de placement du pupille. Ceux-ci sont également compétents pour effectuer le choix des futurs adoptants.

Vous avez été pupilles de l'État et vous souhaitez aider

Vous voulez les aider ?En lien étroit avec l’ASE, l'association départementale d'entraide des pupilles et anciens pupilles de l'État participe à l'effort d'insertion sociale des pupilles et anciens pupilles de l'État et plus généralement des personnes admises ou ayant été admises dans le service de l'aide sociale à l'enfance.

Rejoignez l'association départementale d'entraide des pupilles et anciens pupilles de l'État en contactant :
La direction de la petite enfance, de l'enfance et de la famille
02 33 055 550




Conseil départemental de la Manche - 50050 Saint-Lô cedex - 02 33 055 550