Accueilm’accompagneVivre avec un handicapLes aides pour les adultes et les enfants en situation de handicapAccompagner le handicap de mon enfantParcours scolaire

Parcours scolaire

Votre enfant a des besoins éducatifs particuliers, vous vous questionnez sur les dispositifs de scolarisation qui s’offrent à lui, voici une présentation des différentes possibilités.  

Une scolarité adaptée grâce au Projet Personnalisé de Scolarisation 

Les parents inscrivent, dans un premier temps, leur enfant dans une école de leur secteur. Ils contactent, ensuite, la Maison Départementale de l’Autonomie (MDA), à Saint-Lô pour constituer un dossier accompagné d’un certificat médical. La MDA analyse les besoins de l’enfant qui sont précisés dans un projet personnalisé de scolarisation (PPS).

Le PPS (Projet Personnalisé de Scolarisation) est établi par l’équipe pluridisciplinaire de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH), à laquelle participent les représentants de l’Education Nationale. Il fait l’objet de bilans et de réajustements tout au long de la scolarité. Les décisions concernant l’orientation de votre enfant et les aides possibles sont prises par  la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées .

Les professionnels de la MDPH utilisent un document qui s’appelle le GEVA sco ( Guide d’évaluation des besoins de compensation en matière de scolarisation) pour évaluer la situation de votre enfant. C’est l’école qui remplit le GEVA sco et indique les informations sur les difficultés et les besoins de l’enfant.

Le PPS sera ensuite mis en œuvre et suivi par un enseignant référent de scolarisation qui sera votre interlocuteur. La CDAPH prend l’ensemble des décisions qui relèvent de sa compétence en fonction des propositions de l’équipe pluridisciplinaire et des observations de la famille.

À noter

Les médecins du service Protection Maternelle et Infantile du Département concourent en lien avec la famille et le médecin traitant, à élaborer les projets d’accueil individualisé des enfants scolarisés en petite et moyenne section de maternelle.

Exemples : soins médicaux en cours de journée, à l’école ou pendant l’accueil périscolaire.

Les différentes orientations scolaires

En classe ordinaire

Pour les élèves en situation de handicap et en fonction de celui-ci, les enfants peuvent être scolarisés en classe ordinaire en mobilisant les moyens suivants :

  • Un maintien en maternelle qui relève d’une décision de la CDAPH
  • une aide humaine avec une/un accompagnant d’élèves en situation de handicap (AESH) individualisé ou mutualisé qui facilite l’accueil et l’intégration de l’enfant à l’école. La décision d’attribution relève de la CDAPH. Les modalités de son intervention sont précisées dans le cadre du PPS, l’AESH  a vocation à favoriser l’autonomie de l’enfant,son financement est pris en charge par l’Education nationale ;
  • des aménagements de scolarité, qui peuvent être préconisés par la CDAPH ou l’équipe pluridisciplinaire et mis en œuvre par l’Education Nationale. Il s’agit d’aménagements d’examens ou d’aménagements pédagogiques (exemple : police de caractère adaptée pour les cours, agrandissements, quantité de travail adapté etc.);
  • du matériel pédagogique adapté (MPA) dont la décision d’attribution relève de la CDAPH et le financement de l’Education Nationale.

En classe spécialisée

Chaque unité spécialisée en milieu ordinaire repose sur un projet pédagogique spécifique. Celui-ci doit permettre la réalisation des objectifs de chaque PPS.

Des classes spécialisées existent en primaire et secondaire :

  • les Unités Localisées pour l’Inclusion Scolaire (ULIS) Ecole qui permettent l’accueil dans une école primaire ordinaire d’un petit groupe d’enfants (12 au maximum) présentant le même type de handicap. Il existe quatre catégories d’ULIS Ecole en fonction du type de handicap (cognitif, auditif, visuel et moteur) ;
  • les Unités Localisées par l’Inclusion Scolaire (ULIS) (collèges et lycées) sont des dispositifs ouverts au sein des collèges et lycées ordinaires afin de faciliter la mise en œuvre du PPS. Ces unités offrent des modalités de scolarisation plus souples, plus diversifiées sur le plan pédagogique pour les adolescents en situation de handicap.

Il existe aussi des dispositifs adaptés comme les unités d’enseignement en maternelle (UEMA) et les unités d’enseignement en élémentaire (UEEA) pour les enfants avec troubles du spectre de l’autisme.

La scolarisation dans un établissement médico-social

Tout enfant ou adolescent en situation de handicap peut bénéficier d’un accueil dans un établissement médico-social. Plusieurs possibilités d’accueil sont proposées par les établissements médico-sociaux, en fonction du degré d’autonomie. Ils permettent une prise en charge scolaire, éducative et thérapeutique adaptée.

La scolarisation en milieu spécialisé

Les Sections d’Enseignement Générale et Professionnel Adapté (SEGPA) et les Etablissements Régionaux d’Enseignement Adapté (EREA) accueillent des élèves présentant des difficultés scolaires graves et durables, nécessitant un enseignement adapté. Même si elles ne sont pas destinées spécifiquement pour les élèves en situation de handicap, ces classes peuvent également les accueillir si cela correspond à leurs besoins. Cela nécessite donc une orientation prononcée par la Maison départementale des personnes handicapées.

Contact

Maison du Département

Adresse : 98 Rte de Candol
50000 Saint-Lô

Horaires : Du lundi au vendredi
De 8h30 à 18h00

Formulaire de contact en ligne

Téléphone : +33 2 33 05 55 50

Site internet : Site internet

Site internet : Itinéraire

Voir aussi