En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Ok

Page Facebook du département de la Manche

Compte Twitter du département de la Manche

Youtube : la chaine TV Manche

Flickr : albums des grands évènements

RÉTABLISSEMENT DU CARACTÈRE MARITIME DU MONT-SAINT-MICHEL

©D.DAGUIER-CG50

24/02/2015
Mont Saint-Michel

2015, une année exceptionnelle et des promesses tenues pour le Mont Saint-Michel

2015 s’annonce comme une année exceptionnelle pour le Mont. Les aménagements réalisés depuis 2005 (barrage, parc de stationnement et passerelle), leur efficacité et leur pertinence architecturale dans le paysage maritime, les insularités retrouvées et les remparts à nouveau baignés par la mer sont mis en lumière par des marées exceptionnelles.


L’État et le Syndicat mixte Baie du Mont Saint-Michel, partenaires depuis l’origine du projet en 1995, ont décidé de souligner cette heureuse conjonction en organisant vendredi 20 février le geste symbolique de destruction de la digue-route historique (1879). Elle sera détruite en continu jusqu’à complet effacement à l’été (1,5 km), ainsi que les anciens parkings maritimes qui défiguraient les abords du monument (15 hectares).
 
Cette journée a également été l’occasion de confirmer les deux autres événements qui marquent la dernière année de l’opération :
- 21 et 22 mars 2015 (coefficients 118 et 119) : les « grandes marées du siècle » précèdent le complet retour du Couesnon autour du Mont Saint-Michel (au printemps,
ouverture des deux bras du fleuve qui retrouve son estuaire maritime tel qu’avant la digue-route),
- Été 2015 : inauguration officielle et internationale célébrant la fin de l’opération.
 
Depuis 20 ans (10 ans d’études et 10 ans de travaux), un patient travail de restauration du grand site UNESCO a été accompli, dans l’enveloppe budgétaire annoncée.
 
La promesse d’un paysage maritime retrouvé est en passe d’être tenue grâce au barrage sur le Couesnon (2009) qui utilise la force des marées et les eaux du fleuve pour désensabler le Mont.
Les résultats sont déjà positifs et très encourageants. En 5 ans, près de 40 hectares d’espaces maritimes reconquis dans un cercle de 1km autour du rocher.
Le Mont revient à la mer, le Couesnon retrouve petit à petit son estuaire, et la menace des herbus s’éloigne.
Nouvelle passerelle légère et transparente à l’eau, esplanade modelée et submersible selon les hauteurs d’eau : la personnalité insulaire du Mont s’affirme dans ce paysage maritime retrouvé.
  
Pour l’État et les Régions, l’après 2015 se prépare dès maintenant pour assurer collégialement l’avenir du grand site. Les partenaires réunis ce 20 février à l’abbaye, ont officialisé le Contrat de Destination « Le Mont Saint-Michel et sa baie » de Granville à Saint-Malo, doté de 1,4 million d’euros sur 5 ans. Le projet touristique est global, durable et cohérent : stratégie de développement favorisant les retombées économiques à l’échelle de la baie, diversification de l’offre qualifiée sous toutes ses formes avec tous les acteurs publics et privés (patrimoniale, historique, paysagère, environnementale et spirituelle…), outils numériques et professionnalisation des acteurs… La promotion internationale vise des clientèles étrangères encore peu présentes sur le site, notamment celles des pays émergents adeptes d’un tourisme spirituel (Inde, Brésil) ou en forte croissance (Chine, Corée du sud…).
 
Ce contrat est le premier résultat concret de la réflexion menée depuis un an par l’État et les collectivités partenaires autour de la gouvernance future du Mont et de la baie.

Cette réflexion, à laquelle sont associés le Centre des monuments nationaux, le Conseil général d'Ille-et-Vilaine et la Communauté de communes Avranches Mont Saint-Michel, vise deux objectifs : garantir une gestion qualitative et pérenne qui redonne du prestige à un site de renommée mondiale et promouvoir le caractère exceptionnel de la baie, vecteur d'attractivité touristique et de développement socio-économique local. Ce travail s'appuie sur les recommandations de l'UNESCO, le rapport de la mission interministérielle relatif à la gouvernance après le grand projet 1995-2015 et, à l'échelle locale, sur les réflexions pour structurer l'action à mener dans différents domaines : tourisme et de accueil sur le site, patrimoine culturel, gestion de l'eau, suivi environnemental dans le temps. L'enjeu est de coordonner ces différentes approches à l’échelle de la baie, et durablement.

<< Retour à toutes les actualités




Conseil départemental de la Manche - 50050 Saint-Lô cedex - 02 33 055 550