En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Ok

Page Facebook du département de la Manche

Compte Twitter du département de la Manche

Youtube : la chaine TV Manche

Flickr : albums des grands évènements

<< Retour au sommaire

Maloya

theatre

Maloya

Dès 15 ans

Crédits : ©Dan Ramaen

Durée : 1H00

Un spectacle drôle et poétique dont la portée est universelle.

 Cie Karanbolaz

Dédiée aux arts de la parole, la compagnie Karanbolaz, sous l’impulsion du conteur Sergio Grondin, cherche à retrouver une parole réunionnaise, forte et affirmée, dégagée des complexes et des a priori. Ce spectacle célèbre la parole dans toute sa diversité (le kabar laparol). Nourri par des entretiens avec les zarboutans du Maloya, la musique traditionnelle de l’île de La Réunion, le spectacle interroge nos relations viscérales à nos traditions et à la langue des anciens qui peu à peu disparaît. Mots qui tapent, hallucinations lumineuses, rythme des machines : entre nostalgie et modernité militantes, un moment de haute intensité artistique pour dire son identité et poser les questions qui comptent : comment être en même temps respectueux du passé, fidèle à soi, et tourné vers l’avenir ?

Distribution :

De : Sergio Grondin, David Gauchard, Kwalud

Mise en scène : David Gauchard

Avec : Sergio Grondin, Kwalud

Création lumières : Alain Cadivel

Régisseuse lumières : Alice Gill-Kahn

Ingénieur du son : Thierry Th Desseaux


Infos :

Production : Cie Karanbolaz

Coproductions : Théâtre Luc Donat (Le Tampon) - CPPC - Théâtre L'Aire Libre

Soutiens : Le Séchoir, scène conventionnée de Saint-Leu - Les Bambous, scène conventionnée de Saint-Benoît - La Cité des Arts - Théâtre des Sables

Partenaires financiers : DAC-OI, Ministère de la Culture et de la Communication, Ministère des Outre-Mer, Région Réunion



- Plein tarif : 9€
- Tarif réduit : 4€ (enfants de plus de 3 ans / étudiant / chômeur / bénéficiaire du RSA)


Carte de fidélité


SPOT 50

<< Retour au sommaire