Accueilagit au quotidienPour vivre autrementConsommer autrementRéemploi et recyclage

Réemploi et recyclage

Pour préserver l’environnement, la population doit être sensibilisée au recyclage et réemploi. La loi adoptée le 10 février 2020, doit ainsi permettre de réduire les déchets, lutter contre le gaspillage alimentaire, informer le consommateur et, mettre les producteurs face à leurs responsabilités.

Qu’est-ce que le recyclage et le réemploi ?

Définitions

Le recyclage est le procédé par lequel les déchets sont convertis en matière première réutilisable permettant de créer de nouveaux objets. Le recyclage concerne certains métaux, plastiques et cartons ainsi que le verre ou les gravats…

Le réemploi consiste à valoriser un objet dont on ne veut plus ou qui n’est plus utilisable. L’objectif est d’offrir une nouvelle vie à l’objet, soit en le réparant soit en le donnant/vendant à autrui. Cette action permet de lutter contre l’obsolescence programmée et de limiter la consommation à outrance.

Pourquoi participer au recyclage et réemploi ?

  • Pour la protection de l’environnement : en triant nos déchets, chacun de nous participe à la chaîne de recyclage et contribue activement au développement durable. Cela permet d’économiser la matière première et d’éviter ainsi toutes les phases d’extraction et de transformation de la matière première naturelle, polluantes et coûteuses en énergie.
  • Pour la préservation de la ressource : recycler et donner une seconde vie aux objets permet de limiter le prélèvement de ressources nécessaires à la fabrication des produits. Produits qui, en fin de vie, deviennent des déchets qu’il faut éliminer.
  • Pour soutenir l’économie locale : ils favorisent l’économie locale et contribuent à la création d’emplois.
À noter

Recycler 1 tonne de plastique permet d’économiser 800 kg de pétrole brut !

Certains produits ne se recyclent pas. Ils sont considérés comme des résidus dangereux et ne peuvent pas être réutilisés.

Les actions menées par le Département

Pour encourager ces pratiques, la collectivité accompagne et soutient financièrement certaines associations. 

L’accompagnement à la création de « cafés réparation »

Le Département souhaite impulser l’ouverture de nouveaux « cafés réparation » sur le territoire. Après le succès de l’ouverture de ceux de Cherbourg, Avranches et Granville, l’objectif est d’étendre le concept à 4 autres villes : Saint-Lô, Coutances, Carentan et Valognes.

Ces « cafés réparation » servent à lutter contre l’obsolescence programmée. Ce sont des lieux dans lesquels les personnes réparent ensemble des objets au lieu de les jeter. Nés aux Pays-Bas, ces « cafés réparation » ont fait des émules dans de nombreux pays du monde. Ils permettent de mettre en contact deux groupes de personnes :

  • Des réparateurs bénévoles
  • Des personnes qui souhaitent réparer leurs objets mais ne savent pas comment faire ni par où commencer

Tout peut être réparé : vêtements, meubles, appareils électriques, vélos, vaisselle, jouets…

Le double avantage du « café réparation » est de repartir avec son objet réparé tout en ayant appris à le réparer.

Des subventions pour les associations

La Mission d’Appui à la Transition Écologique et au Développement Durable (MATEDD) du conseil départemental, finance les associations naturalistes et/ou de développement durable.

C’est le cas, par exemple, de l’association Rejouets qui est bénéficiaire de ce dispositif.  Située sur la communauté de communes de Granville Terre et Mer, cette association a développé une activité innovante. Elle collecte et remet en état des jouets et des jeux afin de leur donner une seconde vie sur le territoire. Cette association permet de créer du lien entre les habitants par la rencontre de personnes de tous âges et les sensibilisent à la réduction des déchets. Le réemploi est donc l’une des principales activités de Rejouets.

Pour avoir plus d’informations sur cette association, n’hésitez pas à contacter Christelle GASCHY.

Contact

Coordinatrice de Rejouets

Christelle GASCHY

Adresse : 50 510 Cérence

Téléphone : +33 9 83 04 98 96

D’autres associations reçoivent également des subventions de la part de la collectivité. Ces associations n’agissent pas directement sur le réemploi et le recyclage. Elles mènent des actions plus pédagogiques pour former des « écocitoyens » à l’instar du CIEC ou de l’association AVRIL. Elles promeuvent, par le biais d’activités éducatives, les bons gestes et appellent à modérer sa consommation.

D’autres initiatives menées sur le territoire

Au-delà des actions menées par le Département, d’autres projets et structures ont vu le jour au sein du département. Plus d’une centaine de structures existent dans le domaine du réemploi et recyclage. Ce sont principalement des magasins de réemploi et recyclage dans lesquels les objets sont récupérés, vérifiés, nettoyés, réparés et revendus. Il s’agit également de magasins de revente de vêtements ou de structures caritatives.

Tous ces magasins/boutiques de la Manche sont répertoriés. Vous pouvez ainsi consulter la carte des acteurs et des lieux de revente ainsi que leurs coordonnées. Ouvertes à tous, toutes ces boutiques constituent ce que l’on appelle l’économie sociale et solidaire.

À noter

Pour préserver l’environnement, il est important d’appliquer la règle des 3 R : Recycler, Réutiliser et aussi Réduire car le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas ! Pensez ainsi à limiter l’achat de fournitures trop importantes, n’achetez pas de produits suremballés. Avant tout achat, posez-vous cette question : cet objet est-il vraiment indispensable ou son achat peut-il être évité ?

Voir aussi