Accueilagit au quotidienPour la jeunesse et les collégiensEngagement des jeunesLa sécurité civileCadets de la sécurité civile

Cadets de la sécurité civile

Des sections de cadets de la sécurité civile sont présentes dans certains collèges. Le dispositif s’adresse aux élèves de 5equi doivent se porter volontaires auprès de leur établissement et motiver leur candidature par écrit.

Les sections de cadets de la sécurité civile dans les collèges

Depuis sa mise en place en 2016 par un partenariat entre le Département de la Manche, l’Éducation nationale, le SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours) et la Préfecture, plus de 400 cadets de la sécurité civile ont été formés et 11 sections ont été créées dans 8 collèges :

  • Collège Jules Verne à Saint-Hilaire-du-Harcouët
  • Collège Saint-Paul à Cherbourg-en-Cotentin
  • Collège André Malraux à Granville
  • Collège La Chaussonnière à Avranches
  • Collège Jean-Paul II à Coutances
  • Collège Louis Pasteur à Saint-Lô
  • Collège Desdevises du Dézert à Lessay
  • Collège le Hague Dike à la Hague

Une section se compose de 20 cadets issus de plusieurs classes de niveau 5e. Elle est encadrée par un moniteur formateur-secouriste (sapeur-pompier ou personnel de l’Éducation nationale).

Le Département accompagne chaque section par une subvention annuelle de fonctionnement d’un montant de 500 € et dote les élèves de chasubles « cadets de la sécurité civile » où il est indiqué au dos « assistant sécurité secouriste », leur permettant d’être identifiables en cas d’intervention.

Un dispositif qui s’inscrit dans un projet de formation pédagogique des jeunes

Ce dispositif répond à plusieurs objectifs :

  • Promouvoir les valeurs de la République et les valeurs qui animent les sapeurs-pompiers
  • Sensibiliser à la prévention des risques et rendre chaque citoyen, acteur de la sécurité et de la sécurité civile
  • Enseigner des règles générales de sécurité et des principes simples pour porter secours
  • Investir les jeunes dans la sphère publique et développer le volontariat au sein des sapeurs-pompiers

Il favorise également la mise en œuvre d’un enseignement pratique pluridisciplinaire. Des professeurs de différentes matières sont mobilisés.

Un moniteur de secourisme de l’Éducation nationale, des formateurs sapeurs-pompiers et le référent de l’académie en charge du plan de mise en sûreté, sont impliqués dans le dispositif.

La formation des cadets de la sécurité civile s’organise en demi-journées sur 4 mercredis consécutifs. Plusieurs thématiques sont étudiées au cours de cette formation : la citoyenneté, les valeurs et l’éthique et, le secourisme.

Transcription de la vidéo

[Musique]

c’est un peu l’aboutissement de deux

années de travail un peu plus de deux

ans puisque nous avons commencé là la

première session de formation des cadets

de la sécurité civile en 2016 à

granville donc il y a eu quarante élèves

qui étaient qui étaient concernés fort

du succès qui a été rencontré à l’issue

de cette première session de formation

nous avons voulu étendre à six collèges

les cadets de la sécurité civile et

aujourd’hui ce sont 160 collégiens à qui

on a remis le chasuble et le diplôme de

cadets de la sécurité civile l’objectif

c’est d’avoir des référents dans chaque

collège qui peuvent intervenir en tant

que de besoin s’il ya un problème dans

la classe s’il devait y avoir une

évacuation donc quand il ya des

évacuations qui sont programmées ce sont

eux qui sont les référents ce qui était

intéressant dans la démarche c’est que

ce ne sont pas des jeunes qui ont été

choisis mais ce sont des jeunes qui ont

fait acte de candidature pour devenir

cadets de la sécurité civile alors après

à l’issue du collège peut-être que ces

jeunes auront une fibre pour travailler

dans les domaines de la sécurité alors

ça peut être sapeur-pompier ça peut être

la gendarmerie ça peut être la police ça

peut être les services de sécurité au

sens large

croix rouge enfin voila je crois que

c’est aussi une ouverture d’esprit

c’est un plus ils ont reçu des

formations sur quatre jours dans divers

domaines donc c’est un c’est un premier

pas je dirais pour éventuellement

certains d’entre eux un jour devenir

éventuellement sapeurs pompiers ça peut

être une des opportunités ou à des

débouchés  qui s’offre à

eux

alors soit pour devenir sapeur pompier

professionnel

mais peut-être simplement rester sapeurs

pompiers volontaires et s’inscrivant

dans une démarche volontaire et

citoyenne dans le département de la

manche pour l’état ce qu’a dit la

sécurité relève

d’une grande importance puisque il

témoigne d’un engagement citoyen de la

part des jeunes et par leur volontariat

il montre à quel point ils veulent

s’engager dans la vie de la société et

notamment au travers des actions du

service départemental d’incendies et de

secours

c’est un élément important pour mettre

en valeur ce positionnement des enfants

dans notre société

donc concrètement ce que l’on souhaite

c’est que d’une par ils puissent acquérir

un certain nombre de gestes acte réflexe

en termes de posture face à des

incidents divers et variés qu’ils

puissent se dérouler à la fois dans les

établissements scolaires mais également

dans la vie courante avec leur famille

puis par ailleurs ce qui est important

également c’est que ça leur permettent

d’acquérir de la culture du risque de

manière à pouvoir comprendre ce qui se

passe lorsque on a à faire sur le

département un événement météorologique

à des inondations ou à d’autres types

d’événements qui nécessitent une posture

de la population correspondant aux

attentes des pouvoirs publics c’est un

élément fédérateur puisqu’à l’égard de

l’organisation de cette formation ils

sont encadrés et je salue

j’en profite pour saluer le travail de

tout l’encadrement de l’éducation

nationale et du service départemental

d’incendie et de secours

l’engagement de tous les partenaires qui

ont permis la tenue de cette de ces

actions et à travers cet engagement

ça permet également aux enfants de

pouvoir apprendre à vivre dans des

règles encadrées de manière à pouvoir se

tenir correctement dans un monde

aujourd’hui qui est associatif et qui est lié

à l’activité secouristes demain dans un

monde professionnel ou tout simplement

dans la vie privée dans laquelle

il y a quoi qu’on en dise quand même des

règles à respecter

 

 

A noter

Dans le prolongement de ce conventionnement avec le SDIS et pour encourager et saluer l’acte citoyen des collégiens qui s’engagent comme Jeunes Sapeurs-Pompiers (JSP), le Département a décidé d’allouer une subvention de 500 euros aux établissements qui proposent des classes de jeunes sapeurs-pompiers :

  • Le collège privé de l’Institut d’Agneaux depuis 2011
  • Le collège public « Le Clos Tardif » de Saint-James depuis 2015
  • La Maison Familiale Rurale de la Haye-du-Puits depuis 2018

Voir aussi