Accueilagit au quotidienPour l’environnementSécurité publique et sanitaire

Sécurité publique et sanitaire

Afin d’assurer la sécurité publique et sanitaire des Manchois, différents organismes sont en charge de veille alimentaire ou environnementale, suivre des indicateurs ou de porter secours aux personnes en difficulté.

LABEo : le laboratoire d’analyses de la manche

Avec près de 400 collaborateurs dont des cadres vétérinaires, pharmaciens, ingénieurs ou biologistes, LABÉO constitue l’un des Groupements d’intérêt public (GIP) les plus importants de France.

Le GIP Labéo regroupent 4 laboratoires départementaux normands :  celui de Saint-Contest (14), de Saint-Lô (50), d’Alençon (61) et d’Évreux (27).

Le laboratoire normand réalise plus de 1 250 000 dosages et recherches pour plus de 80 000 clients français et étrangers dans les domaines de la santé animale, les analyses de l’eau et les produits alimentaires.

Il intervient essentiellement en tant que laboratoire de santé publique à travers des suivis sanitaires, des suivis épidémiologiques et de l’environnement.

Le Département de la Manche est sensible à ses travaux sur les maladies équines qui sont à la pointe de la recherche internationale.

Outre toutes ses activités, le laboratoire LABÉO réalise des analyses de radioactivité. En effet, avec l’installation de sites nucléaires dans la Manche, la surveillance radiologique de l’environnement est devenue une des préoccupations majeures. Les résultats des analyses de radioactivité sont publiés régulièrement.

contact labéo

Adresse : 1352 avenue de Paris
CS 33608
50008 SAINT-LÔ Cedex

Téléphone : +33 2 33 75 63 00

Fax : +33 2 33 75 63 01

Site internet : Site internet de Labéo

Les commissions locales d’information

Une commission locale d’information (CLI) a une mission d’information générale du public en matière de sûreté et de suivi de l’impact des activités notamment industrielles sur l’environnement et la santé des personnes. Dans la Manche les CLI informe sur le nucléaire.

Les CLI de la Manche ont une double mission :

  • informer la population sur les activités nucléaires
  • et assurer un suivi des installations nucléaires civiles présentes sur le territoire.

Ces travaux ont aussi pour objectif de permettre aux citoyens de se forger sa propre opinion sur le nucléaire.

Dans la Manche, le conseil départemental anime 3 commissions locales d’informations:

  • Une pour la centrale nucléaire d’EDF Flamanville
  • Une pour le site de retraitement des déchets d’Orano-la Hague
  • Une pour le centre de stockage de la Manche Andra

Les commissions sont composées d’élus, de représentants d’associations de protection de l’environnement, de représentants des syndicats de salariés du nucléaire et de scientifiques. Elles diffusent au public, des informations régulières sur les sites nucléaires qu’elles suivent.

le sdis 50 : le service dEpartemental d’incendie et de secours

Le Service Départemental d’Incendie et de Secours de la Manche (SDIS 50) est composé de pompiers. Ce service est divisé en 47 Centres d’Incendie et de Secours, rattachés à l’une des 5 compagnies du département : Cherbourg, Coutances, Saint-Lô, Granville et Avranches.

Le SDIS est chargé de missions de service public. Sa mission exclusive est la prévention, la protection et la lutte contre les incendies.

Il assure aussi des missions qu’il partage avec d’autres services et professionnels :

  • La prévention et l’évaluation des risques de sécurité civile
  • La préparation des mesures de sauvegarde et l’organisation des moyens de secours
  • La protection des personnes, des biens et de l’environnement
  • Les secours d’urgence aux personnes victimes d’accidents, de sinistres, de catastrophes et leur évacuation

Dans le département de la Manche, le SDIS intervient pour des risques bien spécifiques, qu’ils soient courants ou propres au territoire. 

Près de 80 % de l’activité sont liés au secours à la personne. Le risque d’incendie est accru dans les agglomérations (habitat collectif). Le risque d’accidents de la route est important car la Manche possède un long réseau routier.

Une centaine de communes sont exposées au risque d’inondation et l’ensemble du département est concerné par le risque de tempêtes

le syndicat VIGIPOL pour une surveillance du littoral

Depuis 2008, le conseil départemental de la Manche est adhérent au syndicat VIGIPOL (syndicat mixte de protection du littoral breton). Cette adhésion a pour objectif de participer à une veille active du littoral, au regard de l’importance du trafic maritime au large des côtes. Elle a aussi pour but de préserver au mieux les enjeux des activités maritimes développées dans la Manche.

VIGIPOL permet notamment, de contribuer à la prévention des pollutions maritimes et à défendre les intérêts des collectivités adhérentes en cas d’incident ou d’accident en mer avec des conséquences sur la qualité du littoral. Ce syndicat apporte son expertise reconnue sur les éventuelles procédures d’indemnisation à l’encontre des responsables des pollutions. Cela est un atout dans le cas du déclenchement du Plan POLMAR (pollution maritime) par la préfecture de la Manche.  

Voir aussi