Accueilagit au quotidienPour l’attractivité et le développementFilières porteuses et economieLes filières agricolesPolitique aquacole

Politique aquacole

Avec ses 640 km de côtes, la Normandie a écrit son histoire avec la mer. Grâce à ses frontières côtières, la Normandie est la 2e région maritime de France métropolitaine. Avec la conchyliculture et la pêche, la Manche se classe parmi les 1ers départements producteurs de coquillages et de poissons.

La pêche et l’aquaculture dans la Manche 

La filière pêche et aquaculture est importante pour l’économie du département. En attestent les chiffres suivants :

  • Près de 8 200 tonnes de poissons et coquillages vendus à Granville
  • Plus de 5 300 tonnes de poissons et coquillages vendus à Cherbourg
  • Nombre de bateaux de pêche : 277
  • Nombre de marins pêcheurs : 625
  • Nombre d’emplois directs pêche et aquaculture : 4 000 (en Normandie)
  • Nombre de pêcheurs à pied : 300 (en Normandie)

Le SMEL : au service de la pêche et de l’aquaculture

Créé en 1980, à Blainville-sur-Mer, à l’initiative du Conseil départemental de la Manche, le SMEL (Synergie MEr et Littoral) a pour mission d’aider au développement des activités économiques basées sur les ressources marines vivantes. Celles-ci représentent un chiffre d’affaires annuel estimé à 200 millions d’euros par an (activités de plaisance et touristiques non comprises).   

Le SMEL dispose de laboratoires (biologique, chimique et bactériologique) et de moyens d’intervention terrestres, nautiques et subaquatiques qui permettent de déployer des équipes dans les milieux naturels. Des moyens aériens, à savoir des drones multi-hélices, viennent compléter les équipements du SMEL.

Le SMEL est, aujourd’hui, la seule structure de l’Ouest Normandie en capacité d’offrir des moyens techniques, humains et logistiques pertinents, au bénéfice de la pêche côtière et de la conchyliculture normande.

Le CENOPAC : un nouvel outil au service des professionnels de la mer 

Les professionnels du secteur font face à certaines difficultés : concurrence internationale, difficultés d’accès à la ressource, problèmes d’organisation de la filière, mortalité de certains naissains.

C’est pour répondre à toutes ces problématiques que le CEntre NOrmand de la Pêche, de l’Aquaculture et des Cultures marines (CENOPAC) a été mis en place à Blainville-sur-Mer. Il a été inauguré en 2019 par Hervé Morin, Président de la Région Normandie. Le CENOPAC a donc été mis en place dans le but de répondre aux problématiques des professionnels de la mer pour favoriser le développement économique de la filière.

La création de ce nouveau centre répond à plusieurs objectifs :

  • Faire face aux problématiques rencontrées par les professionnels dans les domaines de la pêche, de l’aquaculture et des cultures marines par la mise en œuvre de projets scientifiques ciblés.
  • Fédérer et coordonner les différents programmes de recherche.
  • Faciliter et coordonner les échanges entre partenaires.

Le CENOPAC est l’occasion de rendre plus visible et plus efficace l’excellence normande dans les domaines de la pêche, de l’aquaculture et des cultures marines.

Le CENOPAC est cofinancé par la Région Normandie, le Département de la Manche et celui du Calvados.

Voir aussi