En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Ok

Le laboratoire routes et matériaux de la Manche

Le conseil départemental attentif à la qualité des routes et des plates-formes bâtiment

Au sein du parc routier départemental, une équipe veille à la bonne réalisation des chantiers routiers de la Manche : le laboratoire routes et matériaux.


La structure d’une route diffère selon sa finalité, son environnement, son trafic… Pour qu’elle soit la plus adaptée possible à ces paramètres, des normes françaises et européennes existent, dont dépendent sa qualité et sa longévité, mais aussi le confort et la sécurité des usagers. Avec 50 ans d’expérience dans la Manche, le laboratoire veille au respect de cette normalisation, en contrôlant la qualité des matériaux et leur utilisation. Prescripteur, il a un rôle de constat et de conseil pour le compte du conseil départemental, mais aussi de l’État, de collectivités locales, de carrières et d’entreprises privées. Il intervient ainsi pour 120 à 130 « affaires » par an, du simple contrôle de plate-forme bâtiment à la création d’un giratoire. Parmi les plus gros chantiers actuels : l’aménagement des routes entre Sottevast et Valognes (RD62), Avranches et Brécey (RD911), création de bandes multi-fonctionnelles pour améliorer la sécurité des usagers entre Muneville/Mer et Bréhal (RD971), ou les futures digue-route et passerelle du Mont-Saint-Michel (chantier de désensablement).

Tout est passé au crible

Le laboratoire peut intervenir à chaque étape du chantier, pour rédiger un cahier des charges, pour réaliser une étude géotechnique (sondages, dimensionnement,…), pour apporter une aide technique lors du jugements des offres ou procéder à des contrôles de matériaux et de leur mise en œuvre. Il effectue ses analyses sur site, à l’aide de divers appareils de mesure, pour vérifier les couches composant la route, par exemple, ou - comme son nom l’indique - en laboratoire, où les matériaux sont caractérisés par plusieurs essais pour tester leurs qualités… Tout est contrôlé, comme l'enrobé, qui doit favoriser le contact du pneu pour éviter les glissades, ou la luminosité de la peinture routière, qui doit guider l’automobiliste, notamment par temps de pluie.

Le respect des normes et prescriptions étant au coeur de son rôle, le «labo» est agréé « LABOROUTE » et certifié « QSE » (Qualité, Sécurité, Environnement).

Le saviez-vous ?

Une route compte en moyenne six couches différentes, du remblai à la couche de surface (enrobé), et son épaisseur varie de 50 cm à 1 m.

Contact

Le laboratoire routes et matériaux est à votre disposition pour répondre à toute demande d’intervention : 02 33 77 35 80 - courriel

Domaines d’activité
- au laboratoire :
- Terrassements (analyses de sols, classement GTR,…)
- Granulats (analyses des matériaux de carrière)
- Bétons (Mesure de la résistance des béton)
- Enrobés (Contrôle de la formulation – Teneur en liant et granulométrie)
- Assistance technique (Préparation des projets, Assistance au jugement des offre et suivi des chantiers)
 
- sur chantier :
- Auscultation de chaussées (Sondages, déflexions, carottage, inspection,…)
- Contrôle de mise en œuvre des matériaux  (Ouvrages d’art, plates-formes bâtiment et chaussées,...)
- Contrôle qualité du marquage routier (peinture)
 

Matériels de chantier disponibles au LRM50 :
- 4x4 Dynaplaue 2 (portance – Module E sous chargement dynamique)
- Pénétromètre dynamique PDG 1000
- Matériels pour essais à la plaque (EV2, EV2/EV1 et WESTERGAARD)
- Remorque de carottage (prélèvements de chaussées en place)
- Gammadensimètre (compacité des couches de chaussées)
- Poutre de Benkelman (Déflexion d’une chaussée ou plate-forme traitée)
- Matériels pour réception de compacteurs vibrants
- Matériels pour contrôles des Enduits Superficiels d’Usure (ESU)
- Matériels pour réceptionner les répandeuses à liants bitumineux