En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Ok

Devenez ambassadeur de la Manhce

12. Les casemates et la poudrière

Fin du XIXe siècle

Construites entre 1867 et 1881 et recouvertes de terre, elles servaient de magasins à poudre ou de logement. Quatre salles dont trois reliées entre elles se succèdent jusqu’à l’entrée du couloir d’accès à la ”salle des poudres” (4,40 x 10 mètres). Des cheminées en assurent l’aération. Le plafond de toutes les salles est constitué d’une double voûte servant de chambre de décompression en cas de déflagration.
 
Lors de la réorganisation du fort par le service du Génie de 1878 à 1880, la poudrière et les casemates logements sont recouvertes d’un "massif de terre de trois mètres" pour amortir les tirs ennemis.

Ces salles ont été transformées en étables et porcheries pendant le centre de rééducation.

En face de ces bâtiments, un tunnel rejoint le chemin des douves qui donne sur la réserve ornithologique.

Zoom

Zoom© Daguier-CG50