En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Ok

Devenez ambassadeur de la Manhce

La plaine de Tatihou

La plaineZoomL’espace que l’on dénomme aujourd’hui ”la plaine” est compris entre le lazaret et le fort. C’est en son centre qu’a été bâti, sans doute à la fin de l’époque médiévale, la ferme manoir qui figure sur la plus ancienne carte de l’île (1640, collection Bibliothèque nationale). Au milieu du XVIe siècle, il en est fait une description assez précise :
”Il y avait plusieurs maisons manables, chapelle, granges, étables, volières à pigeons volants, jardins, garennes, herbages, terres labourables” (Robert du Roziers, 1622. Archives départementales de la Manche)

Au XVIIe siècle, l’annexion au domaine royal et l’occupation militaire à peu près constante pendant trois cents ans, ont donné à cette vingtaine d’hectares le statut de terres louées ou affermées, le plus souvent à l’usage d’herbage.
Situé pour partie au dessous du niveau des grandes marées, cette plaine serait recouverte par la mer si les murs de défense qui entourent l’île ne la protégeaient. A l’exception de l’espace constitué par la réserve ornithologique, cette surface est un pré-salé géré par le Syndicat mixte "Espaces littoraux de la Manche" pour le compte du Conservatoire du Littoral et y entretient un troupeau de moutons. Hôtes indésirables, de nombreux lapins y ont établi leurs terriers, autant de pièges pour les marcheurs. A noter, à la fin du printemps, une vaste station d’armérie maritime qui forme un vaste tapis violet le long du chemin menant à la tour. Ne les cueillez pas !

ZoomMoutons et goélands se partagent la plaine

ZoomArméries sur le chemin du fort

ZoomPhoto D. Daguier, CG50