En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Ok

Youtube : la chaine TV Manche

Flickr : albums des grands évènements

Sur les routes, préservons la biodiversité

Biodiversité préservée sur les routes départementales !

Avec 7780 km de routes départementales, la Manche est le département qui gère le plus long réseau routier.
Au-delà des enjeux de sécurité des usagers, l’adoption de pratiques d’entretien et d’exploitation raisonnées permet de respecter les habitats et espèces naturels des bords de routes.

Le fauchage raisonné

crédit photo : FDAAPPMA 50Afin de maintenir une visibilité suffisante pour les automobilistes, les accotements des routes doivent être fauchés régulièrement.

Pour favoriser le fleurissement de la végétation et sa montée en graines, les bas côtés ne sont désormais fauchés que sur la largeur nécessaire à une bonne visibilité. De plus, la hauteur de coupe a été relevée ce qui permet notamment de limiter l’érosion des talus.

Ces pratiques concourent au développement d’espèces végétales qui avaient tendance à régresser. On observe même le retour sur les talus d’espèces rares comme la molène floconneuse. Enfin, ces espaces deviennent également de véritables refuges pour les insectes pollinisateurs.

Ouvrages d’art : maintenir les continuités écologiques

Une route constitue souvent un obstacle difficilement franchissable pour les espèces animales. Conscient de ce problème, le conseil départemental adapte ses ponts et autres ouvrages d’art en y aménageant notamment de petits passages pour la faune.

De même, lors d’interventions techniques sur les structures des ponts, la circulation d’un cours d’eau doit parfois être temporairement interrompue. Dans ce cas, afin de préserver la faune piscicole, des pêches électriquessont réalisées.
Cette technique est un moyen de prélever les poissons afin de sauvegarder ces espèces dans le cadre de travaux de voirie nécessitant la mise à sec de cours d’eau. Elle est donc inoffensive pour les animaux et respectueuse de l'environnement. Une fois la prospection terminée, tous les poissons pêchés sont déterminés (reconnaissance de l’espèce), mesurés et quantifiés, puis ils sont remis à l'eau.

Des chauves-souris sous nos ponts !

Les anfractuosités présentent dans la structure des ponts, souvent sous les voutes, constituent des habitats très favorables aux chauves-souris.

Dans le cadre du Plan Interrégional d’Actions en faveur des Chauves-souris de Normandie (PIAC), le conseil départemental a signé une convention avec le Groupe Mammalogique Normand (GMN).
Avant la réalisation de travaux sur des ouvrages d’arts, le GMN établit un diagnostic du pont afin de déterminer la présence ou non de chauves-souris. Si celles-ci sont présentes, les travaux seront adaptés pour limiter au maximum leur impact sur ces espèces protégées (réalisation des travaux à une période où l’espèce est moins sensible, pas de rebouchage des fissures où sont présentes les chauves-souris...).

En savoir plus sur l'entretien des routes par le conseil départemental de la Manche et sur la réduction des produits phytosanitaires dans l'entretien des routes départementales




Conseil départemental de la Manche - 50050 Saint-Lô cedex - 02 33 055 550