En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Ok

Youtube : la chaine TV Manche

Flickr : albums des grands évènements

Du sable, des vacances et du vent…

Thierry Varnière - M. CartierThierry Varnière - Photo : M. Cartier
Le réseau « vacances pour tous » affiche sa volonté d’accueillir  tous les publics, qu’apporte la labellisation Tourisme et Handicap ?


A travers son action la Ligue de l’Enseignement s’est fixée pour mission de créer des loisirs éducatifs en direction de tous les publics. En Manche, comme dans bien des départements d’ailleurs, on constate un véritable déficit de structures d’accueil des personnes en situation de handicap.

Lorsque nous avons acquis les Sables d’or, s’était déjà posée une réflexion qui a guidé la restructuration du centre. Nous pouvons désormais accueillir toutes les personnes, quelque soit leur handicap, pour des vacances en famille ou dans le cadre d’un séjour collectif organisé par leur établissement.

Ainsi, les anciens pavillons sont labellisés pour les 4 types de handicaps et 3 des 14 gîtes autonomes du village sont accessibles aux personnes en fauteuil.


Que sont ces 4 types de handicaps labellisés Tourisme et Handicap » ?


Moteur, mental, auditif, visuel : des handicaps parfois associés… Bien sûr, c’est le handicap moteur qui induit le plus d’exigences : accessibilité, largeur des portes, accès à la plage et à la piscine… 
Les autres handicaps ont conduit à des aménagements plus légers comme des signaux sonores ou lumineux, des marquages, où l’aménagement de jardins clos pour accueillir des publics déficients mentaux en toute sécurité.

Mais c’est bien l’accessibilité des personnes en fauteuil qui est la plus exigeante dans sa mise en œuvre, et près de 18 mois d’efforts ont été nécessaires pour obtenir le label.

Cette démarche, la Ligue de l’Enseignement vise à la généraliser sur l’ensemble de ses structures.

De quelles aides avez-vous bénéficié ?

L’investissement travaux de 1,6 million d'euros a été supporté à hauteur de 15% par le Conseil départemental de la Manche qui souhaite voir s’élargir l’offre touristique adaptée.
Cet effort a été renforcé par différentes structures et collectivités, ce qui a permis l’acquisition de matériels spécifiques pour le confort des personnes handicapées (Tiralo, fauteuil ascenseur de la piscine, char à voile biplace…).

Ces aménagements ont généré une progression annuelle de 30% du nombre de personnes handicapées. Ce développement d’activités correspond aussi à notre action en faveur de la mixité propice à l’intégration.
 

Comment est-il possible d’intégrer des personnes handicapées aux  activités classiques d’un village vacances ?

Ce n’est pas toujours possible, bien sûr… mais ce n’est pas non plus une utopie…
Notre approche est d’évaluer, sans juger, ce que l’autre est capable de faire. Il nous appartient ensuite de mettre en œuvre tous les moyens pour que cela soit possible.
Le mélange scolaires/groupes/familles se fait naturellement aux Sables d’Or. Les personnes se côtoient au restaurant, à la veillée, à la piscine… rapidement les barrières tombent et l’intégration s’opère sans qu’on ait réellement agit pour.

Les personnes  handicapées savent aussi partager leur bonheur d’être en vacances dans un milieu ouvert, ce bonheur est communicatif. De notre côté, nous nous attachons à faire passer le message sur notre projet éducatif et les valeurs que nous défendons.
Chaque nouvelle saison démontre que vivre ensemble, c’est souvent plus facile qu’on le croit ! 
 

Fauteuils et Tiralo rendent la plage accessible aux personnes handicapées - Photo : Ligue de l'EnseignementFauteuils et Tiralo rendent la plage accessible aux personnes handicapées - Photo : Ligue de l'Enseignement

Un ascenseur pour entrer dans la piscine en toute sécurité - Photo : Ligue de l'EnseignementUn ascenseur pour entrer dans la piscine en toute sécurité - Photo : Ligue de l'Enseignement

Privilégier les activités en prise avec la nature - Photo : Ligue de l'EnseignementPrivilégier les activités en prise avec la nature - Photo : Ligue de l'Enseignement

Pourquoi un projet de petit éolien sur le centre ?

C’est un projet en cohérence avec notre mission d’éducation à l’environnement. Auprès des scolaires, mais aussi en direction des vacanciers.
Nous veillons aussi à transformer nos habitudes de consommation (tri, économies d’énergie) pour faire vivre notre site en accord avec son environnement et l’espace dunaire qui nous entoure.

Le projet porte sur l’éclairage du chemin qui mène à la plage.

Ce besoin a été exprimé par nos résidents et la réponse pourrait être l’installation d’une petite éolienne générant l’énergie nécessaire à sa mise en lumière. La présence d’une éolienne donnerait, modestement, de la visibilité à notre action en faveur du développement durable…

Cadre

Tableau d'images

La petite station a su conserver les cabines de plage comme à  l'époque des bains de mer.

bungalow

la plage de Gouville sur Mer

Gouville-sur-mer est située sur la côte ouest du Cotentin face aux îles Anglo-normandes de Jersey, Guernesey...
Labellisée Handiplage, cette station balnéaire possède une magnifique plage de sable fin longue de 6 km et bordée de dunes
Photos : Ligue de l'enseignement

En période scolaire, le centre peut accueillir jusqu’à 5 classes de mer - Photo : Ligue de l'EnseignementEn période scolaire, le centre peut accueillir jusqu’à 5 classes de mer - Photo : Ligue de l'Enseignement

Cadre

La Ligue de l'Enseignement
La Ligue de l'Enseignement a été créée en 1866 par Jean Macé, aux côtés de Républicains soucieux de permettre à tous d'accéder à l'éducation et à la culture. Les temps et les moyens ont changé… L’idéal demeure.

Aujourd'hui, La Ligue de l'Enseignement est un mouvement d'éducation populaire qui contribue à former des citoyens par le développement d'activités éducatives, sociales, sportives, culturelles et de loisirs au sein d'associations fédérées.

Dans la Manche, la Ligue de l’Enseignement gère 3 sites « Vacances pour Tous » : Gouville, Saint-Pair-sur-mer et Tourlaville.
En 2007, elle regroupait 5 100 adhérents fédérés au sein de 112 associations qui oeuvrent pour : 
- offrir un véritable droit à l'éducation et à la formation
- l'exercice de la citoyenneté sur tous les territoires
- reconnaître et favoriser l'expression de la diversité et lutter contre toutes les formes de discriminations
- la mise en oeuvre d'une réelle prise en compte positive de l'environnement et du développement durable.