En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Ok

Youtube : la chaine TV Manche

Flickr : albums des grands évènements

Un nettoyage en douceur

Cadre

Les petites maisons colorées de Ravenoville en front de merLes petites maisons colorées de Ravenoville en front de mer - Photo : M. Cartier

Ces opérations de nettoyage sont elles récentes ?

Depuis quelques années déjà, la commune de Ravenoville faisait au printemps un nettoyage avec des bénévoles, essentiellement les conseillers municipaux et le maire !
Mais à partir de 2004, les campagnes se sont organisées dans le cadre d’un protocole passé entre la Communauté de Communes de Sainte-Mère-Église et plusieurs partenaires à l’initiative du conseil départemental (en savoir plus). Ceci nous a permis d’être financés pendant 3 ans mais aussi accompagnés et conseillés.

Et puis nous avons décidé de continuer avec des aides réduites mais cette décision est apparue assez évidente à tous.

déchets de plage - Photo : CG50Qu’est-ce qui a motivé la décision de poursuivre ?

Lorsqu’on parle de développement durable, on s’attache beaucoup à l’environnement. Mais l’économique et le social sont tout aussi importants dans la démarche.
Il nous appartient d’abord de maintenir des activités, des habitants et du lien sur nos territoires.
Notre attractivité, notre développement passe par l’image que nous donnons, et ici nous sommes dans un site historiquement important, celui d’Utah beach. Le nettoyage y participe. La route départementale qui longe notre côte rend la plage très visible, ce qui est une chance mais nous oblige à des efforts continus.

Cadre

Les laisses de mer se déposent principalement sur les côtes à faible pente, sur des plages de sable ou de galets - Photo : L. Mignaux - MEDDADLes laisses de mer se déposent principalement sur les côtes à faible pente, sur des plages de sable ou de galets - Photo : L. Mignaux - MEDDAD

Quelles sont les réactions des touristes et des habitants ?

Il n’est pas si facile de faire passer l’idée qu’une plage nettoyée peut encore comporter des algues… Certains réagissent et voudraient une plage lisse, plus tamisée, sans laisse de mer ni végétation comme dans certaines communes balnéaires. Il faut parfois réexpliquer, faire accepter ces conséquences des phénomènes naturels.

Dans l’ensemble, notre population comprend cette notion de développement dans le respect de l’environnement. Tout est question d’éducation, et l’éducation passe par l’exemple !

Cadre

La laisse de mer se compose d’algues arrachées par les vagues et rejetées sur la côte principalement en haut de plage. S’y ajoutent des débris organiques, du bois flotté… Les laisses de mer nourrissent la dune où des plantes s’installent et piègent le sable. Cette dune végétalisée est le premier rempart contre la mer et le vent mais aussi une arme contre l’érosion des plages.

La laisse de mer est aussi un milieu vivant où prospèrent des petits crustacés et insectes, des plantes adaptées au sel et des habitats d’oiseaux dont certains sont protégés.

Le repérage préalable des nids est nécessaire (ici nid de gravelot à collier interrompu) - Photo : M. Chretienne - PNRCBLe repérage préalable des nids est nécessaire (ici nid de gravelot à collier interrompu) - Photo : M. Chretienne - PNRCB

Cadre

En Manche, environ 57 % des macrodéchets sont liés aux activités de pêche ou de conchyliculture, parfois à l’agriculture -  - Photo : L. Mignaux - MEDDADPhoto : L. Mignaux - MEDDAD
Le nettoyage mécanisé supprime la totalité de la laisse de mer de haut de plage, empêche une bonne fixation du sable et accélère l’érosion du trait de côte.
Le nettoyage manuel n’utilise pas d’engins mécaniques et prélève sélectivement les macro-déchets tout en laissant les algues et autres éléments naturels en place.

En Manche, environ 57 % des macrodéchets sont liés aux activités de pêche ou de conchyliculture, parfois à l’agriculture.

Un tri sélectif est réalisé lorsque les macrodéchets ne sont pas trop souillésUn tri sélectif est réalisé lorsque les macrodéchets ne sont pas trop souillés

Comment procédez-vous ?

Sur 10 km de littoral, jusqu’à l’entrée de la réserve naturelle de Beauguillot en baie des Veys, nous enlevons les macrodéchets, ce qui n’est pas organique et qui ne peut se décomposer. Ce sont les plastiques, les poches ostréicoles, les produits dangereux, seringues et autres. Mais pas n’importe comment, à la main et selon le protocole qui nous a été proposé.

Sur notre littoral, entre la digue de protection au nord et le cordon dunaire au sud, la laisse de mer piège et ramène selon les marées. Elle a son utilité. Si on l’abime, on la fragilise. Elle abrite des nids de Gravelots à collier interrompu et Grand Gravelot, deux espèces d’oiseaux rares et protégés, encore présents sur les côtes de la Manche mais difficiles à repérer. Il faut être attentif.

Notre première grande intervention après l’hiver se situe en mars, après les grandes marées. Puis nous continuons l’entretien l’été. Les personnes sont formées à ce travail. L’une des difficultés que nous aurons à résoudre cette année, c’est la distance entre les points de dépôts après ramassage et la route départementale, jusqu’à 200m. Nous réfléchissons à un moyen de locomotion, pourquoi pas un cheval ?

Cadre

A l’initiative du Syndicat Mixte « Côte des Isles Développement », une étude a été menée en 2002/2003 pour la collecte raisonnée et concertée des macro-déchets littoraux, en collaboration avec les élus locaux, le conseil départemental de la Manche, les services de l’Etat, l’Agence de l’Eau, le Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement du Cotentin, l’association ASTRE Environnement, le Groupe d’Etude des Invertébrés Armoricains et le Groupe Ornithologique Normand. 

Un guide pratique « Les déchets du littoral de la Manche : la collecte raisonnée » a été édité et un accompagnement financier mis en place (Agence de l’eau Seine Normandie et conseil départemental de la Manche).   
 
2004 : les communautés de communes de la côte Est (Sainte-Mère-Eglise et Montebourg) adoptent ce protocole et font appel à des structures spécialisées pour le nettoyage raisonné.
Sur les 15km concernés de la côte Est, 11 tonnes de macro-déchets sont ramassés par an.
 
2007 : la Communauté de communes de Sainte-Mère-Eglise poursuit l’opération avec l’aide de l’Agence de l’eau. Le Syndicat des plages de la Vanlée s’y lance à son tour.
 
2008 : la Communauté de communes de Lessay s’engage à son tour dans l’action…




Conseil départemental de la Manche - 50050 Saint-Lô cedex - 02 33 055 550