Abonnementx

Vous devez être identifiè pour avoir accés à vos abonnements.

devenez ambassadeur de la Manche

Le développement durable expliqué à tous…

Penser globalement, agir localement


La définition de référence du développement durable est issue du rapport Brundtland de 1987, du nom de la présidente de la commission mondiale sur l'environnement et le développement : « un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs » .

En 1992, le Sommet de la terre a abouti à la signature, par 193 chefs d’Etat, de la Déclaration de Rio qui définit concrètement les orientations du développement durable, en matière de protection des ressources naturelles, de la lutte contre le changement climatique et de respect des droits de l’homme.

Pour vivre, chacun d’entre nous a besoin de se nourrir, se loger, se chauffer, se déplacer… Nous avons développé pour exister sur Terre des systèmes économiques complexes qui nous permettent aujourd’hui se satisfaire des besoins grandissants…
Mais l’augmentation de la population mondiale et la transformation radicale des modes de production et de consommation entraînent une pression de plus en plus forte sur les ressources naturelles… Et depuis une 30aine d’années l’Homme a pris conscience que la menace qui pèse sur l’équilibre de la Planète peut se retourner contre lui et remettre en cause l’existence même de l’espèce humaine sur Terre…

Le saviez-vous ?

La notion d’empreinte écologique quantifie la pression qu’exerce l’homme sur son environnement en fonction de ses choix de vie.

Pour exemple, le mode de vie d’un français, s’il devait être généralisé à l’ensemble de l’humanité, nécessiterait que nous disposions de 3 planètes comme la Terre pour obtenir les ressources nécessaires(!)

En comparaison, le mode de vie d’un américain nécessiterait 6 planètes… 

Les conséquences mesurées par la communauté scientifique sont désormais indiscutables : augmentation de l’effet de serre et dérèglements climatiques associés (vagues de chaleur, élévation du niveau de la mer, précipitations plus fortes dans certaines zones et sécheresses plus marquées dans d’autres…), perte de biodiversité, menaces des ressources en eau (qualité, quantité), pollutions de l’air et du sol…

D’un point de vue purement économique, le financement des actions correctrices des dégradations (par exemple traitement des pollutions, réparations suite à catastrophe naturelle ou technologique…), ou encore la perte d’attractivité des territoires (générant des pertes d’emploi dans les bassins de vie) risquent de peser bien sûr de plus en plus lourd … Le très récent rapport Stern évalue à 5 500 milliards d’euros (soit plus que les 2 guerres mondiales du 20ème siècle) l’ampleur des dommages si les gouvernements ne prennent pas des mesures radicales au cours des 10 prochaines années…

Liesville-sur- Douves - Photo : P. Lelièvre - CDT50 / Jobourg - Photo : S. Fautré - CDT50 / Dunes de Barneville-Carteret - Photo : Y. Launay - CDT50

Le temps est à l'action

Notre planète est confrontée à des enjeux majeurs pour son avenir : réchauffement climatique, érosion de la diversité biologique, épuisement des ressources naturelles, artificialisation des sols, paupérisation grandissante…
Il s’agit désormais de refonder les bases de notre économie en inventant de nouvelles formes de développement, de consommation et de production.

La Manche répond présent pour « penser globalement, agir localement » : en octobre 2007, le Conseil général de la Manche a adopté à l’unanimité son agenda 21 « Planète Manche » pour la période 2007-2013.

Planète Manche relève les 8 défis correspondant à des enjeux globaux planétaires. Son programme d’action décline 50 projets concrets sur notre département.

En savoir plus sur l'engagement en faveur du développement durable du conseil général de la Manche

et consultez les documents en téléchargement

Pratique

Le conseil général de la Manche soutient le sport : consultez la rubrique "Environnement, développement durable, habitat" du guide des aides