En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Ok

Youtube : la chaine TV Manche

Flickr : albums des grands évènements

Reportage développement durable

Voir tous les reportages développement durable

« 0 phyto »

03/10/2016

Lors de la commission permanente du 7 juillet, les élus ont entériné la création d'un réseau de collectivités engagées dans le "0 phyto" à l'échelle départementale

 

card.photo1.description L’enherbement des cimetières (ici Hémevez) évite le désherbage, facilite l’entretien par simple tonte et permet un meilleur écoulement des eaux pluviales, tout en réduisant leur aspect minéral. © FREDON Basse-Normandie.

REPÈRES

1res actions du Département au sein du réseau " 0 phyto " :

• programme de visites montrant les résultats de la démarche

• accompagnement financier (25 % - soit 29 750 €) des collectivités adhérentes qui s’engagent à respecter la charte d’entretien des espaces verts de la FREDON*

• 2017, au Pavillon des énergies : ouverture d’un espace de démonstration des méthodes alternatives, élaborées avec le CAUE** et les communes pour être facilement transposables sur le territoire

• journées techniques s’appuyant sur l’expérience des agents départementaux

 

*Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles

**Conseil d'architecture, d'urbanisme et d'environnement

 

«  Le Département de la Manche a cessé d’utiliser des produits phytosanitaires pour l’entretien de ses espaces verts dès le 1er janvier 2016, soit un an avant l’obligation légale. C’est un engagement aux enjeux nobles : préserver la santé des usagers de ses établissements et des personnels d’entretien de son patrimoine bâti et routier, protéger les ressources en eau et la biodiversité.

Cette démarche " 0 phyto " implique une évolution de notre relation avec les « mauvaises herbes » (sont-elles plus mauvaises que les produits utilisés pour les éradiquer?), une autre conception de l’aménagement paysager des communes. Il ne s’agit pas seulement de s’équiper d’autres matériels, mais surtout de faire évoluer les espaces, pour qu’ils nécessitent moins d’entretien : changement d’espèces végétales, paillage, enherbement... La démarche a aussi des conséquences économiques et doit être partagée en amont avec tous les bénéficiaires des services rendus par ces espaces en matière de qualité de vie : Manchois, personnes qui séjournent sur notre territoire…

Aujourd’hui, bien que les communes soient convaincues des bénéfices santé/ environnement sous-jacents, moins d’un quart d’entre elles ont commencé à réduire leur utilisation de produits phyto. Aussi, pour les faire bénéficier de son expérience et co-construire des solutions, le Département crée un réseau " 0 phyto ", ouvert aux communes pionnières et à toutes celles qui se lancent dans une démarche de réduction.

Il met à leur disposition des outils de sensibilisation du public aux bénéfices de l’évolution des espaces : aspect visuel agréable et apaisant, meilleure gestion des eaux pluviales, accroissement de la biodiversité…

L’objectif final des collectivités est aussi de créer une émulation départementale, pour donner envie aux habitants d’appliquer le " 0 phyto " à leurs activités domestiques et professionnelles. Que chacun se dise : " ce serait bien aussi dans mon jardin…" »

Valérie NOUVEL,

vice-présidente déléguée à la transition énergétique, l’environnement et l’innovation


Source : Manche mag' n°54 (octobre-novembre-décembre 2016)


 

 

Source : Manche mag'54




Conseil départemental de la Manche - 50050 Saint-Lô cedex - 02 33 055 550