En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Ok

Youtube : la chaine TV Manche

Flickr : albums des grands évènements

Expositions - détails

>> Voir toutes les expositions

La batterie allemande d'Azeville en 1944 La batterie allemande d'Azeville en 1944

La batterie allemande d'AzevilleZoom La batterie allemande d'Azeville

Une garnison allemande dans un bourg normand


La batterie d'Azeville propose une exposition et une publication inédites sur l’histoire de la vie de la batterie pendant l’Occupation. A partir de mai 2015 cette exposition sera disponible en anglais.

Présentée dans une des soutes à munitions de la batterie, cette exposition évoque désormais la construction de la fortification, site de défense côtière idéal selon les autorités allemandes, ainsi que la vie de la garnison et ses relations, pendant près de 3 ans, avec les habitants d’Azeville.

 

Cette exposition est complétée par un ouvrage inédit co-écrit par Valentin Schneider, docteur en histoire contemporaine, et Alain Talon, conservateur des musées départementaux, en partenariat avec les éditions OREP.

Cette publication relate l’histoire d’un bourg rural peuplé de 115 habitants qui cohabitent, entre le printemps de 1942 et l’été 1944, avec la même garnison de 170 soldats.

De manière exceptionnelle, les Azevillais sont en relation avec la même garnison pendant la plus grande partie de l’Occupation. Le contact entre Français et Allemands ne peut être évité, et des échanges tantôt pragmatiques, tantôt amicaux ou hostiles se mettent en place.

Cette histoire est restituée grâce à l’exploitation de sources inédites conservées dans les archives militaires allemandes et grâce à l’utilisation des documents données au Département par l’un des fils du commandant de la place fortifiée, le capitaine Treiber. On peut voir dans ce geste, le signe intime et tenace de l’impact d’une guerre subie par l’un de ces millions d’hommes et aussi du souhait discret, mais au combien profond de la famille de cet officier allemand de témoigner, pour ne pas oublier, de la folie des hommes. Enfin, par la volonté de donner à comprendre une histoire globale qui n’est pas exclusivement militaire, où enfin les civils sont pris en compte.

>> Voir toutes les expositions