En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Ok

Youtube : la chaine TV Manche

Flickr : albums des grands évènements

Voir toutes les zooms

SAUVEGARDER UN OUVRAGE RARE

16/01/2017


Les archives départementales s’apprêtent à restaurer l’un des plus vieux documents du patrimoine écrit de la Manche, l’Évangéliaire de Mortain.

 

card.photo1.description

L’Évangéliaire de Mortain

• un manuscrit sur parchemin, enluminé, de 118 feuillets

• un petit volume de 23,5 x 16 cm

• date de la fin du Xe ou plus probablement du XIe siècle

• provient du fonds des archives de la collégiale Saint-Évroult de Mortain

• ne contient plus que les évangiles de Matthieu, Marc (dont le portrait enluminé est le seul conservé) et Luc, ainsi qu’une copie du XVIe siècle des statuts du chapitre de la collégiale de Mortain

 

L’histoire de cet ouvrage patrimonial unique, datant de l’époque romane, est peu banale. Dans les années 1930, alors qu’il est déjà abîmé, les archives départementales le déposent à la bibliothèque nationale de France (BnF), à Paris, pour qu’il y soit restauré. Ce prêt le sauve de la destruction causée par les bombardements de 1944, qui n’épargnent guère les collections alors conservées dans la Manche. Après sa restauration, il est d’abord exposé à la BnF en 1954, avant de réintégrer les archives départementales. À partir de 1957, il est pendant plusieurs années prêté chaque été à Mortain, avant de finir par rester en continu sur place, au sein de la collégiale.

 

Une restauration devenue urgente

Aujourd’hui, l’Évangéliaire est dans un état de dégradation préoccupant. L’ouvrage a beaucoup souffert du temps : des moisissures se sont développées, l’humidité a déformé ses pages de parchemin, les écritures sont extrêmement pâles… Pour que ce texte inestimable continue à traverser les siècles sans dommage, les archives départementales et la commune de Mortain-Bocage ont donc décidé de mettre en place un programme de restauration et de valorisation de l’ouvrage. Une collaboration officialisée par la signature d’une convention entre le conseil départemental et la mairie, en novembre dernier.

 

Ce travail conjoint prévoit :

• la réintégration de l’Évangéliaire au sein des collections des archives départementales, qui garantiront la conservation pérenne et optimale de l’ouvrage, dans des locaux appropriés

• de nouveaux travaux de restauration, qui respecteront les normes actuelles

• la réalisation d'un fac-similé par un professionnel, à partir de la numérisation complète du document, effectuée par l'équipe des archives départementales,

• l’accompagnement de la commune de Mortain-Bocage, à qui les Archives pourront exceptionnellement prêter l’Évangéliaire, dans le cadre d’opérations de valorisation. Ces expositions ou présentations au public, limitées et clairement définies dans le temps, devront respecter des conditions de sécurité et de conservation du document original conformes aux normes conseillées par le ministère de la Culture.

 

> INFOS WEB



Source : Manche mag' n°55 (janvier-février-mars 2017)

 

Source : Manche mag'55




Conseil départemental de la Manche - 50050 Saint-Lô cedex - 02 33 055 550