En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Ok

Youtube : la chaine TV Manche

Flickr : albums des grands évènements

La politique aquacole de la Manche

Une des principales richesses de La Manche se trouve au large de ses côtes. 30% du trafic maritime mondial y transite. Les activités de pêche et de cultures marines sont sources de richesse et d’emploi pour la Manche ; elles représentent un vivier d’emplois non négligeable.

Plus d'informations sur la filière pêche et aquaculture

La promotion avant tout

Une des principales richesses de La Manche se trouve au large de ses côtes. 30% du trafic maritime mondial y transite. Les activités de pêche et de cultures marines sont sources de richesse et d’emploi pour la Manche ; elles représentent un vivier d’emplois non négligeable.

Les pêcheurs du Calvados et de la Manche font de la Basse-Normandie la 3e région française en ce qui concerne les produits de la mer. Concurrence internationale, difficulté d’accès à la ressource, problèmes d’organisation propres à la filière, mortalité de certains naissains : la profession rencontre de grandes difficultés. Fortement impliqué aux côtés des professionnels de la pêche et de l’aquaculture pour faire face à ces difficultés, le conseil départemental de la Manche soutient et développe son économie maritime qui représente près de 4 000 emplois directs.

Le Département apporte un appui considérable aux professionnels notamment à travers le SMEL (Synergie Mer et Littoral) et de son centre expérimental qui permet à la filière des produits de la mer de disposer d’un appui technique majeur pour les évolutions zootechniques, l’innovation et pour assurer les suivis du milieu.

La pêche et l’aquaculture en chiffres

• Près de 4 000 emplois directs
• 1 500 marins sur quelque 310 bateaux
• 17 ports (dont 14 départementaux)
• 240 personnes pour le commerce
• La conchyliculture compte 960 salariés et 2 000 saisonniers répartis dans 236 entreprises Agro-alimentaires liées à la mer
• 25 entreprises de commercialisation des produits de la mer
• 155 salariés

© SMEL

Le conseil départemental intervient financièrement pour accompagner les efforts des professionnels dans la gestion des bassins de production conchylicoles et des pêcheries, de même que pour la promotion des produits et l’organisation d’événements. Le Département souhaite ainsi contribuer à développer l’image des produits dont l’origine normande est insuffisamment réputée.

En ce qui concerne les investissements directs, le conseil départemental intervient en faveur d’équipements à terre approvisionnés en eau de mer pour conserver et travailler leurs produits. Le Département intervient donc pour la création de ces Zones d’Activités Maritimes.

En 2016, le conseil départemental a voté un budget de  816 225 € pour les ressources marines et 167 136 € à la filière économique basée sur l’exploitation des ressources marines vivantes (éco-labellisation des pêcheries, gestion durable de la filière conchylicole, etc.) auxquels s’ajoutent 38 144 € pour le centre de référence sur l'huître, 71 945 €  consacrés aux flottilles de pêche et 23 000 € aux événements maritimes que sont le « Défi des ports de pêche », « Coquillages et crustacés », sans oublier la participation aux actions menées par le SMEL (Synergie Mer Et Littoral) qui s’est élevée à 514 000 €.

Plus d'informations sur les aides à l'aquaculture et la pêche et sur la politique ressources marines du conseil départemental

Le SMEL au service de la pêche et des cultures marines

Synergie Mer et littoral (SMEL) a été créé en 1980 à l’initiative du Docteur Claude Asselin, Vice- Président du conseil départemental (à l'époque), pour doter le département d’un outil spécifique dédié au développement des économies maritimes, pour accompagner une filière en mutation permanente et favoriser l’évolution du monde de la pêche.

Le SMEL a pour mission d’apporter un soutien et une compétence au service des activités liées à l'exploitation des produits de la mer dans le département de la Manche.

Afin de conforter la cohérence de l’ensemble, le département a voulu que les professionnels puissent être réunis pour recueillir leurs avis et suggestions relatifs à l’exploitation des ressources marines. Pour cela une association a été créée, l’APEM (Association pour la Promotion de l’Economie Maritime), dans laquelle le SMEL est représenté par trois conseillers départementaux.

Les activités du SMEL sont essentiellement financées à l’aide de crédits départementaux auxquels s’ajoutent une participation des autres membres aux frais de fonctionnement ainsi que des fonds européens (FEAMP). Le SMEL reçoit également des aides ponctuelles pour la réalisation de certaines opérations.

Contact SMEL
Conseil départemental 50050 SAINT LO Cedex
Tél. 02 33 76 57 70 - Fax. 02 33 76 57 79
www.smel.fr