Abonnementx

Vous devez être identifiè pour avoir accés à vos abonnements.

Devenez ambassadeur de la Manche

La politique agricole de la Manche

L’agriculture est un des secteurs clés pour notre économie départementale et se trouve, à la différence des autres secteurs, au coeur des défis que notre société doit relever. Une agriculture durable et responsable implique nécessairement des agriculteurs rémunérés décemment pour leur travail et ayant des perspectives pour investir. Ceci contribuerait à éviter la baisse du nombre des installations et les destructions d’emplois dans l’agriculture et l’agroalimentaire.

Plus d'informations sur la filière agriculture de la Manche

4 enjeux majeurs sont identifiés

Le secteur agricole est de plus en plus ouvert économiquement, de moins en moins protégé, mais la demande mondiale est en croissance. Des parts de marché sont à prendre. Il y a obligation de compétitivité pour la majorité de la production manchoise, servant de matière première aux industries agroalimentaires et non alimentaires.

Le secteur agricole sera bouleversé dans ses équilibres par les 4 défis environnementaux(le changement climatique, les énergies renouvelables, la gestion de l’eau et la biodiversité).

Le secteur agricole fait aussi l’objet d’attentes des consommateurs de plus en plus fortes. Il convient de mieux communiquer et d’investir davantage sur des productions différenciées (circuits courts, indications d’origine, agriculture biologique, etc.), source de valeur ajoutée pour l’agriculture .

• Le secteur agricole est au coeur d’opportunités de nouveaux marchés : la croissance verte, avec l’énergie, les biomatériaux ou la chimie verte, et de nouvelles activités (tourisme, vente directe, etc.).

3 grands engagements à relever à l’horizon 2020

Sur le plan économique : rechercher la performance par la compétitivité et l’innovation. Il convient de veiller à préserver un tissu d’entreprises économiquement viables et innovantes, avec des projets solides permettant une vision à long terme, en lien étroit avec les outils industriels régionaux et les marchés.

Sur le plan humain : renforcer l’attractivité des métiers de l’agriculture et investir dans la qualité des hommes et des emplois :
- en développant une image positive du secteur agricole et en suscitant l’envie d’entreprendre
- en répondant à l’aspiration de qualité de vie des nouvelles générations d’entrepreneurs et de salariés.

Sur le plan de la valorisation du territoire : mettre l’agriculture, respectueuse de l’environnement, au coeur de territoires vivants. Il faut accompagner la restructuration des exploitations agricoles des prochaines années.

Comment ?
- en maintenant un nombre suffisant d’actifs agricoles sur le territoire qui puissent vivre de leur métier, contribuer à la gestion durable des milieux, et en dynamisant une politique à l’installation ambitieuse. - en sachant préserver l’espace foncier et le partager entre acteurs de manière concertée, afin de contenir le mitage du territoire.
- en respectant l’environnement avec la mise en place de démarches HVE (Haute Valeur Environnementale) ou le développement de l’agriculture intégrée ou innovante avec les défis eau, climat, énergie renouvelable et biodiversité.
- en associant les agriculteurs aux initiatives locales, aux projets de territoires et en renforçant le lien avec les autres acteurs ruraux.

La politique agricole de la Manche : accompagner la profession, préserver le foncier

La Manche doit :
- Garder ses atouts dignes d’un grand département agricole
- Savoir investir pour demain sur la recherche, l’innovation et le développement pour « produire plus et mieux en économisant les ressources »
- Poursuivre la conquête de nouvelles parts de marché.
Dans un contexte durablement incertain (volatilité des prix et des volumes), la politique agricole du conseil général de la Manche doit avoir pour objectif de proposer des actions et mesures, à court et moyen terme, qui doivent être engagées au plus vite pour accompagner les agriculteurs et leur donner des perspectives.

Des défis majeurs :La Manche doit valoriser ses atouts exceptionnels et son paysage, que des générations d'agriculteurs ont modelé et font vivre.

Pour que l’agriculture reste une pièce maîtresse de l’économie du département, un secteur d’avenir attractif, compétitif et innovant, cette politique se doit d’être offensive et adaptée aux enjeux de demain. Ceux-ci sont autant de défis et d’engagements prioritaires que cette politique va s’attacher à relever à l’horizon 2020 :