En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Ok

Youtube : la chaine TV Manche

Flickr : albums des grands évènements

Reportage développement durable

Voir tous les reportages développement durable

LE NETTOYAGE RAISONNÉ DES PLAGES

17/07/2015

Développement durable

Avec ses 350 km de linéaire côtier, le maintien de la qualité du patrimoine littoral est un enjeu fort pour notre département.

card.photo1.description

card.photo3.description

card.photo2.description

CHIFFRES CLÉS
60 tonnes de macro-déchets collectés
sur 225 km de plages en 2014

 

LE SAVIEZ-VOUS ?
Le verre met 4 000 ans à se dégrader, les emballages plastiques jusqu’à

1 000 ans, les canettes jusqu’à 500 ans, les chewing-gums et papiers de bonbons, 5 ans, les mégots de cigarette, 2 ans.


Depuis 2003, le conseil départemental s’engage en faveur de la collecte raisonnée des macro-déchets du littoral. Pour développer ces pratiques responsables et les adapter aux enjeux écologiques, touristiques ou d’érosion, il accompagne les collectivités qui souhaitent s’engager dans des opérations de nettoyage des plages.

Impulser et coordonner

Particulièrement investi dans la démarche, le Département s’est d’emblée associé aux différentes parties prenantes, fédérant institutions publiques, professionnels de la mer et tissu associatif, dans un rôle incitatif et par un soutien technique et financier*, les trois premières années de mise en œuvre du chantier de nettoyage. Généralement maîtres d’ouvrage, les communautés de communes s’appuient sur tout un réseau de prestataires, dont des associations d’insertion, à l’image d’ABEC, qui intervient par exemple sur les herbus de Sainte-Marie-du-Mont et Brucheville, ou encore d’Astre environnement, OSE environnement et STEVE. Parmi les acteurs engagés, des auto-entrepreneurs aussi, comme Hyppoclean, qui nettoie les plages de la Vanlée avec des ânes, ou l’hôpital Bon Sauveur de la Glacerie, dans le cadre de sorties thérapeutiques. Depuis la première expérimentation, sur la Côte des Isles, cet accompagnement porte ses fruits : toutes les collectivités engagées restent impliquées et poursuivent leurs actions de collecte.

Des outils de référence

Le conseil départemental a édité un guide pratique sur la gestion des macro-déchets, consultable en ligne, où un protocole type est à disposition(contacts, conseils d’organisation, périodicité, matériel à utiliser, comparatifs de coûts …). Il détaille notamment les secteurs de collecte et les techniques de ramassage, différentes selon la sensibilité du milieu, les localisations d’espèces remarquables, le type de trait de côte et les activités. Le Département a ainsi identifié trois zones types d’intervention : exceptionnelle (ZIE), sélective (ZIS) et globale (ZIG). Selon leur intérêt écologique, la collecte manuelle et sélective, prenant en compte les cycles biologiques des espèces, est la plus ou la seule appropriée, et la fréquence de collecte faible, exceptionnelle ou régulière. La collecte mécanisée, avec des engins respectueux de la plage, est éventuellement tolérée sur la ZIG, secteur plus anthropisé, à l’intérêt balnéaire fort.

La laisse de mer, essentielle

La qualité de ses milieux naturels contribue à l’image de marque de la Manche, où la préservation du littoral implique aussi celle des laisses de mer. Ces dépôts de la mer sur la plage (algues, bois flotté, coquillages…) constituent un habitat fragile, reconnu d’intérêt écologique européen, où vit par exemple le gravelot à collier interrompu, une espèce protégée, dont la Basse-Normandie est le principal refuge. Il faut donc bien les différencier des macro-déchets, débris solides d’origine humaine, provenant d’activités professionnelles ou de loisirs et impactant directement le milieu. L’entretien des plages doit respecter leur biodiversité, une plage propre ne doit pas être pour autant stérile !

 

* financement à hauteur de 20 % du montant de l’opération, dans la limite des 1 000 € le km par an, pouvant être complété par une subvention de l’agence de l’eau Seine Normandie et de l’État, au titre des zones Natura 2000

 

>INFOS WEB
planete.manche.fr


 

 

Source : Manche mag'49




Conseil départemental de la Manche - 50050 Saint-Lô cedex - 02 33 055 550