En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Ok

Page Facebook du département de la Manche

Compte Twitter du département de la Manche

Youtube : la chaine TV Manche

Flickr : albums des grands évènements

0

Voir toutes les rencontres avec un Manchois

DOMINIQUE HUTIN

02/05/2017

« LA FOI DES CONVERTIS »

C’est dans la Manche qu’il a choisi de poser son regard contemplatif et ses valises, en 2006, avec femme et enfants. Un territoire que l’insatiable journaliste œnophile a si bien adopté qu’il en défend les saveurs avec brio.

 

card.photo2.description

L’itinéraire de Dominique Hutin, qui l’a mené de l’Eure de son enfance et la Seine-Maritime de son adolescence jusqu’à Paris, est celui d’un touche-à-tout, geek avant l’heure et passionné de typographie. « Je ne suis pas né journaliste, j’ai fait plein de métiers. » C’est en allant visi­ter les vignobles qu’il prend la direc­tion décisive, où se révèle son amour des millésimes. « J’ai rencontré des gens incroyables, compris qu’il y avait du sens à inviter des vignerons à venir faire découvrir leur production à Paris. »

Pendant 20 ans, il orchestre des dégustations, décalées ou itiné­rantes, dans la capitale. En 2003, le magazine Régal l’invite à raconter le vin autrement, suivi des guides Michelin et Fooding, puis de Cuisine TV. « J’aime apprendre aux gens sans qu’ils s’en rendent compte, tordre le truc. » Jusqu’à France Inter, où il animera 600 chroniques, pour l’émission « On va déguster ». « J’amenais la province dans le studio et j’en jouais, avec presque le sable entre les orteils et la paille dans les cheveux. » Car, ironie du sort, c’est quand il a quitté Paris que Radio France l’a sollicité.

« J’ai été harponné ! »

« J’ai surinvesti mon travail et fait quatre tours du monde en trajets le dimanche ! ». Malgré l’excitation du direct et le succès de l’émission, l’ab­sence de week-end a fini par lui peser, le frustrer de ne plus « se perdre sur les petites routes manchoises, dans ses villages… ». Son jeu, à l’antenne, était de multiplier les occurrences du mot « Manche ». Ce territoire contrasté, il est tombé dedans lors d’un week-end à moto avec un copain journaliste qui photographiait les plus beaux spots, sous la pluie. Les échappées à Pirou, dans la cabane de vacances de sa femme, rencontrée entre-temps, ont achevé de le convaincre.

En s’installant à Coutainville, Domi­nique a retrouvé « de la chair, de l’épaisseur » et savoure le luxe d’avoir du temps. Chaque matin, il est au café, face à la mer. C’est là qu’il a écrit toutes ses chroniques et ne se lasse pas de photographier les flots chan­geants. « J’ai été harponné ! J’ai la foi des convertis. » Une foi qui l’a conduit à organiser deux directs sur Inter à Jazz sous les pommiers, en 2013 et 2014. Entouré des chefs manchois, il y vantait l’agneau de pré-salé, les moules…, ce terroir devenu familier quand il sillonnait la Normandie gas­tronomique.

« Emmener tout un territoire »

Fervent défenseur du « cidre d’au­teur », il a aidé ceux du Cotentin à décrocher l’AOC l’an dernier, en orga­nisant le concours annuel à Paris. « C’était un pari, un travail d’équipe avec les producteurs. Je voulais qu’ils aillent confronter leur parole à des pros de plusieurs univers. » Parmi les trésors de sa cave « d’Ali Baba », on trouve 250 crus de cidre, où l’estampille cotentinoise a une place de choix. « Boisson vertueuse, à haute valeur environnementale, au joli jaune patent, il ressemble à l’endroit où il est né : il a l’acidité, la fraîcheur maritime, cette vir­gule tannique de l’intérieur des terres. »

Ses mots font mouche. Comme pour les huîtres, autre pépite locale dont il défend le travail des producteurs, qu’il pousse aussi à se raconter à l’exté­rieur. « Ils sont des leviers de promotion du territoire, ce n’est pas seulement le produit qu’ils emmènent dans leur sil­lage, mais un imaginaire, des couleurs, des odeurs… »

Enthousiaste et prolixe, Dominique planche sur des recettes mariant l’huître et le cidre, pour des « oyster parties en milieu urbain ». Il proposera bientôt de nouvelles formules de dégus­tations, chez lui et chez l’habitant… De quoi en convertir encore plus d’un !

 

CONTACT mon-oncle@wanadoo.fr

BONUS WEB : Découvrez son coup de cœur, la recette de Saint-Jacques poêlées au cidre de Mathilde Mochon

 




Conseil départemental de la Manche - 50050 Saint-Lô cedex - 02 33 055 550