Abonnementx

Vous devez être identifiè pour avoir accés à vos abonnements.

devenez ambassadeur de la Manche

Voir tous les zooms

Manger mieux !

30/04/2012

13 500 repas sont servis chaque midi dans les 54 collèges publics du département. Afin de contribuer à une meilleure alimentation des jeunes, le conseil général vient de créer un poste de technicien « restauration scolaire ».

card.photo1.description

Variété des plats, taille des portions, traçabilité..., le décret du 30
septembre 2011 relatif à la qualité nutritionnelle des repas servis par les cantines scolaires doit permettre à nos enfants de manger mieux. Depuis janvier, c’est la mission de Michel Levaufre : conseil technique et assistance auprès des collèges publics de la Manche et de leurs équipes de restauration.
Ancien chef de la cuisine centrale du collège Le Ferronay de Cherbourg-Octeville, pour laquelle il a obtenu l’agrément européen « hygiène et sécurité », ce convaincu de la première heure a toujours oeuvré « pour l’assiette de l’enfant ».

Nutrition
Après un recensement de l’ensemble des locaux, des matériels et des équipes de restauration, il pilotera une démarche de qualité alimentaire, nutritionnelle et sanitaire des repas. Des groupes de travail autour des menus, des circuits de proximité et de l’approche éducative, ainsi que des programmes de formation permettront au personnel d’être partie prenante : « Beaucoup sont à la recherche d’informations nutritionnelles. Il y a une vraie demande. », explique ce passionné. « Nous sommes tous là pour les enfants, pour qu’ils découvrent les saveurs, les goûts, les produits de saison ».

Proximité
Spécialiste du fait maison, il sait comment sensibiliser les jeunes à une bonne alimentation et leur faire manger de tout. Comme le dos de cabillaud qui, présenté en crumble ou en coquille gratinée, aura toutes les chances d’arriver sur le plateau ! Priorité du conseil général dans cette quête du goût : développer les circuits de proximité. Faire vivre les producteurs locaux en permettant aux enfants de manger davantage de produits frais et de saison, autant de moyens qui justifient une faim… salutaire !

Source : Manche mag'  n°29 - mai 2012