En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Ok

devenez ambassadeur de la Manche

Les relations internationales

Manche/ Saint Pierre et Miquelon : le patrimoine naturel en ligne de mire

Depuis mars 2009, un protocole d’accord existe entre le Symel (Syndicat Mixte Espaces Littoraux de la Manche), la commune de Miquelon-Langlade, le Conseil territorial de Saint Pierre et Miquelon, le Conservatoire du littoral et le conseil départemental de la Manche.

Celui-ci prévoit entre autres le jumelage technique entre les dunes d’Hatainville en côte des îles et l’isthme de Miquelon-Langlade à Saint Pierre et Miquelon.

L’année 2011 a été marquée par des échanges politiques et techniques, notamment par un compagnonnage entre les gardes du littoral.

Les objectifs sont les suivants :

  • - échanges de savoir-faire techniques, échanges entre les usagers de ces espaces naturels sensibles (agriculteurs, randonneurs, associations, chasseurs, etc…)
  • - échanges et sensibilisations des scolaires
  • - création de support de communication et de sensibilisation aux patrimoines communs
  • - promotion touristique de ces sites

Manche/Iles anglo-normandes : une présence permanente

Le conseil départemental de la Manche entretient des relations avec les îles anglo-normandes depuis des décennies.
Elles se sont concrétisées avec la création en 1995 à Saint Hélier de la Maison de la Normandie et de la Manche qui assure une mission de représentation et de veille économique dans les îles. 

En 2006, nos relations ont connu un nouveau souffle avec l’instauration, par la volonté du Premier ministre de Jersey et le président du conseil départemental de la Manche, de groupes de travail.

Un protocole de partenariat a été signé en 2008. Il précise les axes stratégiques de ces rencontres annuelles : développement économique, échanges éducatifs, sportifs et culturels, questions environnementales et énergétiques.

Une des retombées directes de ces rencontres : la Manche et Jersey font désormais promotion commune dans les salons nautiques de Paris, Londres et Southampton et au salon international de l’agriculture de Paris.

Dans le domaine de la jeunesse, des tournois multisports sont organisés tous les ans. De même, les enseignants des deux territoires travaillent ensemble afin de rapprocher les établissements scolaires par des systèmes de visio-conférence.

Le véritable enjeu des années à venir est le développement des énergies marines renouvelables.

Dans le Raz-Blanchard, le potentiel hydrolien est considérable. Une coopération, allant de la R & D jusqu’à la maintenance en passant par le processus industriel et la distribution est indispensable, que ce soit pour la Manche - et particulièrement la région cherbourgeoise - et l’île d’Aurigny.

Enfin, au-delà de ces échanges institutionnels et industriels, la Manche a souhaité il y a dix ans développer les liaisons maritimes passagers avec les îles anglo-normandes. Aujourd’hui, cette délégation de service public est assurée par la compagnie Manche Iles Express, au départ de Granville, Barneville – Carteret et Dielette.