En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Ok
Occupation et aménagement du territoire

L'occupation de la Manche par l'homme et ses dynamiques

  • Un département rural
  • L’attractivité du littoral, mais aussi des espaces ruraux isolés et du périurbain
  • Faible croissance démographique et vieillissement en perspectives

L'aménagement et gestion de l'espace manchois

  • Un foncier encore largement agricole et rural, mais de plus en plus artificialisé
  • La Manche : 2ème plus grande réserve d'espaces naturels littoraux en France, à préserver des conflits d’usage
  • Une organisation de l’espace qui s’articule principalement autour de 4 SCOT

La société numérique

  • Un outil mutualisé : le Syndicat Manche Numérique
  • Une bonne couverture Haut Débit et un Très Haut Débit en cours de développement
  • Un réseau dense d’Espaces Publics Numériques
  • Des connexions numériques supérieures à la moyenne nationale
  • Une assez bonne desserte de téléphonie mobile pour un département rural

Les mobilités et la gestion des déplacements

  • La route : un réseau bien développé, de grandes amplitudes dans le trafic routier annuel
  • Le rail : une desserte insuffisante pour irriguer le territoire, mais un trafic TER qui progresse
  • Des pistes cyclables qui se développent peu à peu
  • Le covoiturage est en plein développement
  • Deux réseaux urbains, un réseau interurbain à parfaire
  • Avec Manéo, une avance prise pour le transport à la demande
  • Les transports maritimes: un potentiel à accroître
  • Des navettes domiciles-travail en hausse

Pré-diagnostic

Points forts


  • Un solde migratoire positif représentatif d’une Manche attractive
  • Un espace rural étendu, attractif et habité (54% des habitants du territoire vivent en milieu rural) et de vastes espaces non urbanisés (prairie, terres arables, zones agricoles, forêts,…)
  • Un littoral épargné par une artificialisation massive (2ème+ grande réserve d’espaces naturels littoraux)


  • Un département entièrement couvert par 4 périmètres de SCOT (une originalité de la Manche)
  • Une desserte en services équilibrée sur le territoire, liée au vaste semi de bourgs et petites villes


  • Un réseau routier bien développé et un moindre impact des pics de fréquentation annuels
  • Maneo, un service départemental de transport de proximité à la demande, adapté aux faibles densités


  • Une bonne couverture Haut Débit et un Très Haut Débit en cours de développement
  • Une assez bonne couverture du territoire en téléphonie mobile au vu de son caractère rural

Points faibles


  • Une faible dynamique démographique, qui creuse des écarts territoriaux entre des espaces ruraux en crise et un sud-ouest attractif, notamment pour les retraités (littoral)
  • Un fort départ des jeunes et jeunes actifs (15-24 ans)


  • Une périurbanisation marquée et une progression des milieux artificialisés au détriment de la superficie agricole et des espaces naturels


  • Une augmentation constante des déplacements (véhicule individuel / mobilités résidence-lieu de travail)
  • Un réseau ferré qui ne permet pas une desserte fine du territoire
  • Des liaisons maritimes au trafic en baisse et qui peinent à se développer
  • Cherbourg et Saint-Lô, des réseaux urbains qui ne desservent pas les communes périphériques


  • Des disparités territoriales dans la desserte HD et THD au détriment des zones les moins denses

Tendances


  • Ralentissement de la croissance démographique d’ici 2042
  • Vieillissement de la population
  • Confirmation de l’attractivité des zones littorales notamment pour les retraités
  • Renforcement de la périurbanisation
  • Concentration et redéploiement des services (RGPP) au détriment des espaces ruraux ?
  • Accroissement des mobilités et coût accru des déplacements individuels
  • Finalisation de la couverture en THD et développement des usages numériques

Enjeux


  • Lutte contre le départ des jeunes actifs
  • Soutien d’un développement équilibré de la Manche (mitage des espaces ruraux, paupérisation des centres urbains, forte concentration de la population sur le littoral)
  • Dynamisation du fonctionnement en réseau des villes moyennes, amplification des logiques d’interdépendances fonctionnelles entre villes moyennes, espaces périurbains et espaces ruraux et valorisation d’un modèle de développement territorial alternatif à la métropolisation
  • Maintien d’une qualité de vie et des activités du monde rural (accès et desserte en services, notamment de santé…)
  • Accroissement des flux d’échanges maritimes et désenclaver le territoire (infrastructures et réseaux)
  • Développement des moyens et du recours aux transports collectifs et à l’innovation dans les modèles de partage du transport (taxi collectif, covoiturage, …)

Focus sur quelques enjeux territorialisés


  • Saint-Lois : mieux gérer le phénomène de périurbanisation
  • Centre Manche-Ouest : limiter la pression foncière sur le littoral, le départ des jeunes actifs et améliorer la desserte en services (de transports publics et pour les personnes âgées)
  • Baie du Mont St Michel : désenclaver certains territoires ruraux qui souffrent d’isolement (déséquilibre nord-ouest / sud-est)
  • Pays du Cotentin : contribuer au décloisonnement et désenclavement de Cherbourg avec les liaisons terre/mer. Encourager les diffusions économiques à l’échelle du territoire et valoriser la culture de l’innovation existante