En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Ok

Youtube : la chaine TV Manche

Flickr : albums des grands évènements

Youtube : la chaine TV Manche

Flickr : albums des grands évènements

La Manche active et attractive

La Manche dispose d’un fort potentiel économique grâce à des atouts naturels (agroalimentaire, économie de la mer, énergies, tourisme…) et par sa capacité à diversifier ses activités et à oser le pari de l’avenir (numérique, énergies nouvelles…). Bien que l’économie et notamment les aides aux entreprises relèvent, dorénavant, des compétences régionales, le Département continuera à jouer un rôle majeur dans l'attractivité éditoriale.

La Manche agira pour le dynamisme de son territoire

Philippe Bas, président du CD50 - Signature d'un contrat de territoire à Montebourg en mars 2016

Le département de la Manche possède à la fois des atouts traditionnels mais également la capacité à oser le pari de l’avenir. Le CD50 maintiendra durant toute la mandature un niveau élevé d’investissement afin de soutenir l’activité et l’emploi.

La nouvelle politique contractuelle mise en place avec les collectivités participera au dynamisme du territoire et au soutien à la ruralité. Les outils d’accompagnement de l’économie territoriale seront soutenus et développés.

Le Département s’attachera à faciliter l’installation des actifs et des familles dans la Manche grâce à un nouveau pack d’accueil.

La collectivité départementale s’engage à développer des services et usages numériques innovants avec, à la clé, de belles opportunités de croissance.

► Soutien aux entreprises. Concernant le soutien au développement économique le Département de la Manche agit en concertation et complémentarité avec la Région (chef de file de la politique d'aide aux entreprises) et les établissements publics de coopération intercommunale. C'est dans ce cadre précis que l'assemblée réunit en session le 8 décembre a validé l'aide à l'immobilier d'entreprises sous maîtrise d'ouvrage privée.
(rapporteur : Monsieur Jacques Coquelin)

Attirer de nouveaux médecins pour une meilleure qualité de vie des Manchois.Dans le cadre de ses orientations stratégiques 2016 - 2021, le Département avait affirmé son souhait de vouloir faire évoluer sa politique de démographie médicale pour répondre au mieux aux attentes des professionnels de santé. C'est ainsi que la nouvelle politique de démographie médicale de la Manche a été approuvée à l'unanimité par les conseillers départementaux, le 5 janvier 2017.
(rapporteur : Monsieur Serge Deslandes)

La Manche agira pour son agriculture

L’agriculture  est une force pour le département de la Manche. Les difficultés actuelles tiennent à de multiples facteurs extérieurs au Département, toutefois le CD 50 peut, veut et doit agir car l’activité agricole est vitale pour la Manche. Elle le fera efficacement en agissant sur la qualité des installations, sur la mobilisation du foncier, sur l’accès à l’expertise technique et financière, sur la défense sanitaire, sur la formation continue, sur le développement des circuits courts et sur l’accès au numérique.

S’il ne peut influer sur la politique agricole commune ou sur les prix le Conseil départemental de la Manche a l’ambition d’être utile pour conserver les exploitations agricoles et les emplois. C’est la raison de la nouvelle politique agricole départementale, élaborée en partenariat avec la profession et ses filières.

La filière équine représente également un poids économique important et le Département continuera à la soutenir.

Philippe Bas, président du Conseil départemental de la Manche - Visite d'une ferme bio à Baudre en mail 2016

► Conforter l'avenir de la filière équine manchoise. Au cours de la session de janvier 2017 le conseil département a validé le soutien à la filière équine :

  • au travers du pôle hippique de Saint-Lô en lui donnant comme axe majeur celui de l’attractivité de notre territoire pour la clientèle de nos éleveurs,
  • en soutenant particulièrement les manifestations équines. La Manche produisant majoritairement des chevaux de compétition, le Département souhaite ainsi attirer des compétiteurs et les propriétaires de leurs chevaux.

(rapporteur : Monsieur André Denot)

► Soutenir la filière agricole. Sur les bases de la Loi NOTRe qui attribue aux Régions les compétences d’aide aux entreprises (dont l’agriculture fait partie), le Département de la Manche a proposé de réorganiser ses interventions tout en maintenant les quatre axes de la politique agricole (le maintien et le renouvellement des actifs agricoles,la compétitivité des exploitations et filières agricoles, le déploiement de pratiques durables et de la croissance verte, la promotion des dynamiques collectives et des coopérations territoriales).
Retrouvez le dossier complet voté le 24 mars 2017 en session.
(rapporteur : Monsieur Patrice Pillet)

La Manche agira pour l’emploi

L'importance de l'apprendtissageForum étudiants en 2016 à Saint-Lô.

Plusieurs actions destinées à développer l’emploi et soutenir les initiatives en zones rurales sont mises en place.

Soutenir la création de pôles d’excellence
est l’un des dispositifs retenus.

L’accès à l’apprentissage
, en lien avec la Région, est également une proposition qui vise à permettre aux collégiens d’acquérir des connaissances et savoir-faire dans des domaines qui les intéressent.

Pour répondre aux besoins liés à l’activité saisonnière une plateforme répertoriant les offres des entreprises mais également les possibilités d’hébergements voire de transports sera déployée.

► 65,28% des marchés de la commande publique attriv=bués à des entreprises de la Manche. Le rapport présenté en session le 24 mars 2017.
(rapporteur : Monsieur Marc Lefèvre)

La Manche misera sur les énergies nouvelles

Plusieurs projets sont déjà en cours (2 projets d’hydroliennes implantée dans le Raz Blanchard, 1 projet d’éoliennes off-shore) et devraient créer plus de 500 emplois directs. Le Département participe, à travers le syndicat mixte des Ports Normands Associés (PNA), à l’aménagement nécessaire du port de Cherbourg.

Le déploiement de la filière hydrogène est un pari ambitieux que le CD 50 relève via des actions propres au Département mais aussi en participant activement à des projets européens.

Valérie Nouvel, vice- présidente du CD50 en charge de la Transition énergétique de l'Environnement et de l'Innovation - Inauguration des véhicules hydrogène au SDIS en 2015

La Manche agira pour valoriser les atouts de la Mer

ostreiculture au large de Tatihou ©jerome houyvet

Avec 355 km de côtes, 19 ports et les atouts maritimes de la Manche, le potentiel d’attractivité, économique et touristique est incontestable.

C’est pourquoi le Département soutiendra résolument la filière pêche, essentielle dans l’économie manchoise, et continuera d’accompagner la filière économique liée à l’exploitation des ressources marines. Un grand plan nautisme, en partenariat avec le comité départemental du tourisme, les collectivités et les professionnels de la mer et du tourisme, intégrera la dynamisation des ports, la promotion des transports maritimes et des liaisons vers les îles anglo-normandes et le «tourisme maritime et nautique».

Dynamiser les ports. Dans le cadre des orientations stratégiques du Département et en particulier du plan nautisme, le projet d'aménagement du port de Granville a été inscrit. Ainsi un appel à manifestation d’intérêt auprès d'investisseurs pour la valorisation des espaces portuaires et le lancement des travaux de remplacement des portes de l'écluse du bassin à flot ont été validés à l'unanimité lors de la session du 8 décembre 2016. Vous retrouvez tous les éléments approuvés ici.
(rapporteur : Monsieur Jean Morin)

La Manche consolidera ses infrastructures

Plusieurs actions sont mises en œuvre pour assurer l’entretien des infrastructures de la Manche.

Le réseau routier,
avec 7000 km sur tout le territoire demande une attention constante. De nombreux projets ont été réalisés et seront ou sont planifiés dans les années à venir. La fluidité et la sécurité du réseau routier sont une priorité pour le Département et des investissements seront réalisés pour effectuer les travaux permettant d’assurer ces objectifs.

Autres actions prévues : le déploiement de nouvelles aires de co-voiturage et d’un réseau de bornes de recharge des véhicules électriques.

Philippe Bas - Inauguration du contournement de Sartilly en 2015

L'électro-mobilité.Le développement d’une mobilité plus respectueuse de l’environnement est un axe prioritaire des orientations stratégiques de la Manche pour les années 2016-2021. Ainsi le 8 décembre l'assemblée départementale a vôté à l'unanimité le déploiement de bornes de recharche pour véhicules électriques.
(rapporteur : Madame Valérie Nouvel)

Cliquez et téléchargez le document des orientations stratégiques 2016-2021




Conseil départemental de la Manche - 50050 Saint-Lô cedex - 02 33 055 550